Les fabricants de l’e-cigarette Juul portent plainte contre Israël
Rechercher

Les fabricants de l’e-cigarette Juul portent plainte contre Israël

La société affirme que le gouvernement applique deux poids, deux mesures en permettant aux grandes compagnies de tabac de commercialiser leurs propres cigarettes électroniques

Image illustrative de deux femmes en train de vapoter à l'extérieur. (iStock par Getty Images/licsiren)
Image illustrative de deux femmes en train de vapoter à l'extérieur. (iStock par Getty Images/licsiren)

Les fabricants des e-cigarettes Juul récemment interdites ont demandé jeudi à la Cour suprême d’Israël de contraindre le gouvernement à reconsidérer sa décision.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a signé mardi un décret interdisant l’importation et la vente des e-cigarettes américaines sur recommandation des services du ministère de la Santé, en raison des niveaux extrêmement élevés de nicotine dans le produit, ce qui constitue « un grave danger pour la santé publique ».

Dans sa plainte, la société Juul a déclaré que le gouvernement avait créé un « double standard » en interdisant son produit tout en permettant aux grandes compagnies de tabac de commercialiser leurs propres e-cigarettes, qui contiennent également de grandes quantités de nicotine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...