Les fans appellent la FIFA à bannir un joueur iranien après un tweet anti-Israël
Rechercher

Les fans appellent la FIFA à bannir un joueur iranien après un tweet anti-Israël

Après un tollé, Mehdi Tarmi a effacé un ancien retweet de Khamenei prédisant la destruction d'Israël ; les fans disent qu'il a violé le règlement de la FIFA avec ses propos haineux

L'attaquant Mehdi Taremi  et ses coéquipiers lors d'un entrainement à Bakovka, près de Moscou, le 12 juin 2018. (Crédit : AFP/ Alexander NEMENOV)
L'attaquant Mehdi Taremi et ses coéquipiers lors d'un entrainement à Bakovka, près de Moscou, le 12 juin 2018. (Crédit : AFP/ Alexander NEMENOV)

Les fans de football d’Israël et du monde entier ont appelé les organisateurs de la Coupe du Monde de football à interdire à un joueur iranien de participer au reste de la compétition, un après qu’il retweeté une publication de l’Ayatollah Ali Khamenei qui appelait à la destruction d’Israël.

Les fans veulent que la Fédération internationale de Football Association (FIFA) interdisent à l’attaquant de 25 ans Mehdi Taremi de jouer au mondial 2018, qui se déroule actuellement en Russie.

Après que son tweet a refait surface ce week-end, des milliers d’utilisateurs ont demandé à la FIFA de prendre des mesures contre l’attaquant iranien, avec le hashtag #BanTaremi.

Taremi, l’un des footballeurs le plus populaires d’Iran, a effacé ce tweet.

Le tweet d’origine de Khamenei en hébreu, en anglais et en perse disait que l’Etat d’Israel ne tiendrait pas 25 ans supplémentaires.

La plupart des fans qui protestent contre le soutien de Taremi aux propos de Khamenei ont fait remarquer que les discours haineux sont formellement interdits par le règlement de la FIFA.

Selon le site Ynet, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Emmanuel Nahshon s’est exprimé sur ce tweet, indiquant que « pour le bien de l’équipe, il vaut mieux que Taremi se concentre sur le football et ne se fasse pas l’écho des appels ignobles et illégitimes contre l’Etat d’Israël. »

Capture d’écran d’un tweet anti-Israël publié par l’ayatollah Ali Khamenei en 2017 et retweeté par le footballeur iranien Mehdi Taremi. (Crédit : capture d’écran Twitter)

Vendredi, l’équipe iranienne a remporté son premier match en 20 ans, face au Maroc (1-0). Quelques minutes après la surprise de la victoire, les Iraniens sont descendus dans les rues de Téhéran pour faire la fête.

Peu après la victoire, les Iraniens et Iraniennes (qui sont toujours interdites dans les stades) sont descendus dans la rue comme s’ils avaient gagné la compétition. Sur la grande artère Vali Asr du nord de Téhéran, des centaines de voitures ont défilé en klaxonnant, des supporteurs en folie agitant des drapeaux et criant depuis les cabriolets ou les fenêtres des véhicules.

L’équipe doit maintenant faire face aux deux meilleures équipes, l’Espagne et le Portugal la semaine prochaine.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...