Les politiciens israéliens fustigent la décision ‘antisémite’ de l’UNESCO
Rechercher

Les politiciens israéliens fustigent la décision ‘antisémite’ de l’UNESCO

L'UNESCO a voté une résolution qui réfute les liens juifs vis-à-vis du mont du Temple

La ministre de la Culture et des Sports, Miri Regev, le 17 février 2016 (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)
La ministre de la Culture et des Sports, Miri Regev, le 17 février 2016 (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)

Les politiciens israéliens de la gauche et à la droite ont condamné la résolution de l’UNESCO sur Jérusalem.

« L’UNESCO trahit sa mission et donne une mauvaise réputation à la diplomatie et aux institutions internationales. Celui qui veut réécrire l’Histoire, fausser les faits et inventer complètement le fantasme que le mur Occidental et le mont du Temple n’ont aucun lien avec le peuple juif, dit un terrible mensonge qui ne sert qu’à augmenter la haine », a dénoncé le chef de l’opposition Isaac Herzog sur Facebook en anglais.

« Sur cette question, il n’y a pas de désaccord entre le peuple d’Israël et je demande instamment à l’UNESCO de retirer cette résolution bizarre et à s’engager à la protection et non pas à la distorsion de l’histoire humaine ».

Le ministre Uri Ariel appelle le gouvernement à réagir en augmentant ses activités sur le mont du Temple.

Uri Ariel (Crédit Abir Sultan Flash 90)
Uri Ariel (Crédit Abir Sultan Flash 90)
mick

« Cela nous appartient à nous en tant que gouvernement et à vous en particulier en tant que ministre des Affaires étrangères d’exiger que les pays du monde condamnent cette décision antisémite et qu’ils cessent immédiatement de financer l’ONU », a-t-il écrit dans une lettre ouverte à Netanyahu.

« Plus que cela, surtout maintenant, cela nous appartient en tant que gouvernement d’agir face au mépris de ces décisions et de renforcer le mont du Temple et la présence juive sur le site le plus sacré pour le peuple juif – le mont du Temple », a-t-il ajouté.

Le député Micki Levy (Yesh Atid) a qualifié la décision de « la plus absurde et antisémite possible ».

« Et après ? Dira-t-on que les catholiques n’ont aucun lien avec le Vatican ou que les musulmans à la Kaaba à La Mecque », s’est-il interrogé sur Facebook.

Pour sa part, la ministre de la Culture, Miri Regev, s’est jointe à d’autres politiciens israéliens pour condamner la résolution de l’UNESCO sur le mont du Temple, en promettant que les Juifs pourront se rendre sur le site indépendamment de la résolution.

« Si cela est la norme de l’UNESCO, tous les sites du patrimoine mondial déclarés devraient être mesurés par elle. Le choix du récit palestinien sans fondement et faux et au regard des faits historiques, place l’UNESCO dans une situation ridicule », a-t-elle dénoncé.

« Avec ou sans l’UNESCO, le mont du Temple était et restera le site le plus sacré du peuple juif où les Juifs du monde entier montera pour la fête de Souccot, la semaine prochaine, comme nous le faisons chaque année et comme nous l’avons fait des milliers d’années dans [pendant l’époques] des premier et deuxième temple ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...