L’historien américain Timothy Snyder en conférence pour le Mémorial de la Shoah
Rechercher

L’historien américain Timothy Snyder en conférence pour le Mémorial de la Shoah

L'évènement avec l'illustre universitaire aura lieu le 28 janvier prochain à 19h30, au lendemain de la Journée dédiée à la mémoire des victimes de la Shoah

L’historien américain Timothy Snyder en 2016. (Crédit : Frauemacht /	CC BY-SA 4.0)
L’historien américain Timothy Snyder en 2016. (Crédit : Frauemacht / CC BY-SA 4.0)

L’historien américain Timothy Snyder ouvrira le 28 janvier prochain à 19h30 le nouveau cycle de conférences du Mémorial de la Shoah consacré à l’année 1941, décisive pour le cours de la Seconde Guerre mondiale et le destin des Juifs européens.

Christian Ingrao, historien, directeur de recherches au CNRS, membre titulaire du Cespra/EHESS, introduira l’évènement qui aura lieu par Zoom, intitulé « L’année 1941 en question ». L’inscription, gratuite, est nécessaire à cette adresse.

Titulaire de la chaire Richard C. Levin d’histoire à l’université Yale (États-Unis) et membre permanent de l’Institut des sciences humaines de Vienne (Autriche), Timothy Snyder a publié chez Gallimard en 2012 le magistral best-seller Terres de sang : L’Europe entre Hitler et Staline, récompensé du Prix du Livre d’Histoire de l’Europe 2013.

Dans cet ouvrage de 848 pages, il revenait sur la catastrophe de la Seconde Guerre mondiale et des années 1930, dans laquelle 14 millions de civils, principalement des femmes, des enfants et des personnes âgées, ont été tués par l’Allemagne nazie et l’Union soviétique stalinienne. Plus de la moitié d’entre eux sont morts de faim, en raison des famines préméditées par Staline, principalement en Ukraine, au début des années 1930, qui ont fait plus de 4 millions de morts, et l’affamement par Hitler de quelque 3 millions et demi de prisonniers de guerre soviétiques, au début des années 1940.

Selon Timothy Snyder, ces évènements qui ont précédé la Shoah aident à la comprendre. Surnommé les « terres de sang », le territoire étudié par Snyder s’étend de la Pologne centrale à la Russie occidentale en passant par l’Ukraine, la Biélorussie et les pays Baltes.

Parmi d’autres ouvrages, l’historien a également publié Terre noire : L’Holocauste, et pourquoi il peut se répéter en 2016.

Le dernier livre de Snyder, The Road to Unfreedom, est paru en 2018. Il s’intéressait là à l’influence de Vladimir Poutine et de ses proches sur l’Europe et les États-Unis.

Sa conférence du 28 janvier sera organisée au lendemain de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste. Elle sera suivie par plusieurs autres, avec d’autres intervenants, et qui auront pour thèmes : « Opération Barbarossa, le tournant » (31/1 ; 14h30) ; « Ukraine et Biélorussie : épicentre des massacres de 1941 » (31/1 ; 16h30) ; « Lituanie et Lettonie, d’une occupation à l’autre » (4/2 ; 19h30) ; « Pillages des biens juifs en Europe de l’Ouest » (7/2 ; 14h30) ; « Création du Commissariat général aux questions juives » (7/2 ; 16h30) ; « À quel moment la décision de la ‘solution finale de la question juive’ a-t-elle été prise ? » (11/2 ; 19h30).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...