Rechercher

27 civils ont été tués à Gaza, dont 15 par des roquettes du Jihad islamique – Tsahal

Roquettes tirées vers Israël depuis la ville de Gaza, le 6 août 2022. (Crédit : AP Photo/Fatima Shbair)
Roquettes tirées vers Israël depuis la ville de Gaza, le 6 août 2022. (Crédit : AP Photo/Fatima Shbair)

Lors d’un briefing aux journalistes, un porte-parole de l’armée israélienne a déclaré que l’armée estime que 51 personnes ont été tuées à Gaza au cours de la dernière série de combats, dont 24 membres du groupe terroriste palestinien du Jihad islamique.

L’armée précise que ces chiffres sont des estimations.

Selon l’armée, 16 personnes non impliquées dans les hostilités ont été tuées par des roquettes gazaouies qui ont manqué leur cible.

Onze autres personnes non affiliées à des groupes terroristes ont été tuées, ce qui signifie qu’au total 27 civils de Gaza – dont un certain nombre d’enfants – ont été tués dans les combats.

L’armée pense avoir tué 24 terroristes du groupe terroriste du Jihad islamique.

« Plus de Palestiniens ont été tués par les tirs ratés du Jihad islamique que par les tirs de Tsahal », a déclaré le porte-parole Ran Kochav.

Kochav affirme que « des leçons seront tirées » à la suite de la mort des 11 personnes qui n’étaient pas directement impliquées dans les combats.

L’armée affirme également qu’environ 1 100 roquettes ont été tirées vers Israël par des terroristes de la bande de Gaza.

Environ 200 roquettes n’ont pas atteint leur cible et ont atterri dans la bande de Gaza, selon l’armée.

Le système de défense antimissile du Dôme de fer a enregistré un taux de réussite de 96 %, selon Tsahal.

L’armée affirme avoir frappé environ 170 cibles liées au Jihad islamique palestinien, dont des hauts responsables et des militants du groupe terroriste.

C’est vous qui le dites...