Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

À VOIR : La CIJ commence les audiences sur le recours de Pretoria pour obtenir l’arrêt de l’opération Rafah de Tsahal

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

La Cour internationale de justice (CIJ) rendant son ordonnance sur la demande du Nicaragua d'ordonner à l'Allemagne de cesser ses ventes d'armes à Israël dans le contexte du conflit à Gaza, au Palais de la Paix à La Haye, siège de la CIJ, le 30 avril 2024. (Crédit : Cour internationale de justice)
La Cour internationale de justice (CIJ) rendant son ordonnance sur la demande du Nicaragua d'ordonner à l'Allemagne de cesser ses ventes d'armes à Israël dans le contexte du conflit à Gaza, au Palais de la Paix à La Haye, siège de la CIJ, le 30 avril 2024. (Crédit : Cour internationale de justice)

La Cour internationale de justice (CIJ) entame son audience sur le quatrième recours de l’Afrique du Sud contre Israël, l’accusant de commettre un « génocide » contre les Palestiniens de Gaza, et lui demandant cette fois d’ordonner à Israël de mettre fin à ses opérations dans la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

La dernière plainte de l’Afrique du Sud allègue que l’opération actuelle rendra la vie difficile à Gaza, combinée à la situation humanitaire déjà grave dans l’enclave et à l’importance du passage de marchandises de Rafah pour l’approvisionnement de Gaza en aide, ce qui signifie qu’une incursion israélienne totale à Rafah violerait la clause de la Convention des Nations unies sur le génocide – émise après l’extermination de 6 millions de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale – qui interdit « d’imposer délibérément au groupe des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle ».

La demande indique à tort que le point de passage crucial de Kerem Shalom, par lequel la majeure partie de l’aide entre à Gaza, est fermé, alors qu’il a rouvert le 8 mai, tandis que le Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires palestiniens (COGAT), une agence du ministère de la Défense, a noté qu’un nouveau point de passage de marchandises a été ouvert à la frontière nord de Gaza avec Israël pour l’acheminement de l’aide.

L’ancien chef du Département du droit international au bureau du procureur général, Yuval Kaplinsky, a déclaré que l’urgence avec laquelle la CIJ a accepté d’entendre le recours de l’Afrique du Sud indique qu’elle pourrait être prête à rendre des ordonnances sévères à l’encontre d’Israël, sur la base de ses ordonnances précédentes concernant les demandes de Pretoria, alors qu’aucune audience n’avait eu lieu.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.