Israël en guerre - Jour 286

Rechercher

Amman se retire de l’accord sur l’énergie et l’eau conclu entre la Jordanie, les EAU et Israël

Sue Surkes est la journaliste spécialisée dans l'environnement du Times of Israel.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan, deuxième à droite, le ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman Safadi, à droite, et le secrétaire d'État américain Antony Blinken, devant à gauche, assistant à la réunion ministérielle pour la Coalition mondiale pour vaincre l'État islamique, en marge d'une séance de photos, à l'hôtel Intercontinental de Ryad, en Arabie saoudite, le 8 juin 2023. (Crédit : Ahmed Yosri/Pool Photo via AP)
Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan, deuxième à droite, le ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman Safadi, à droite, et le secrétaire d'État américain Antony Blinken, devant à gauche, assistant à la réunion ministérielle pour la Coalition mondiale pour vaincre l'État islamique, en marge d'une séance de photos, à l'hôtel Intercontinental de Ryad, en Arabie saoudite, le 8 juin 2023. (Crédit : Ahmed Yosri/Pool Photo via AP)

Le ministre jordanien des affaires étrangères, Ayman Safadi, annonce que la Jordanie se retire de l’accord conclu avec les Émirats arabes unis, qui prévoyait que la Jordanie fournisse de l’énergie solaire à Israël en échange d’eau dessalée.

Un accord préliminaire a été signé en novembre 2021 et a été largement considéré comme le fruit de l’accord de normalisation des accords d’Abraham qu’Israël a signé avec les Émirats arabes unis en 2020 sous les auspices de l’administration Trump.

Safadi déclare à l’agence de presse qatarie Al Jazeera qu’Israël « pousse toute la région vers l’enfer [et] devra en supporter les conséquences. »

« Nous faisons tout ce que nous pensons pouvoir aider à soutenir le peuple palestinien », ajoute-t-il.

La Jordanie, dont la population serait composée d’au moins 50 % de Palestiniens, a condamné à plusieurs reprises la campagne militaire menée par Israël contre le Hamas à Gaza.

En rappelant l’ambassadeur d’Amman en Israël le 1er novembre, Safadi a déclaré que cette mesure était « l’expression de la position jordanienne de rejet et de condamnation de la guerre israélienne qui fait rage à Gaza, tuant des innocents et provoquant une catastrophe humanitaire sans précédent ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.