Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

Ben Gvir dit qu’il votera à nouveau avec le gouvernement, mais pas pour l’accord sur les otages

Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir lors des célébrations de la Journée de Jérusalem, devant la Grande Synagogue de Jérusalem, le 5 juin 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir lors des célébrations de la Journée de Jérusalem, devant la Grande Synagogue de Jérusalem, le 5 juin 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Otzma Yehudit, le parti d’extrême droite du ministre de la Sécurité intérieure, Itamar Ben Gvir, va recommencer à voter avec la coalition, après y avoir renoncé, mercredi dernier, pour forcer le Premier ministre Benjamin Netanyahu à révéler les détails de la proposition israélienne de cessez-le-feu et de libération des otages.

« Compte tenu du refus – imprudent – du Hamas et du départ à venir du gouvernement de Gantz, Otzma Yehudit votera de nouveau avec la coalition sous réserve qu’il n’y ait pas d’accord imprudent sur la table », a déclaré le parti par voie de communiqué.

« Nous demandons de ne pas relâcher la pression militaire [sur le Hamas], qui s’est, une fois de plus, avéré le seul outil efficace pour récupérer nos otages sans nous rendre », a-t-il ajouté.

Mercredi, Otzma Yehudit avait déclaré qu’il ne voterait plus avec la coalition « à cause du Premier ministre qui cachait les détails du projet d’accord avec le Hamas, et notamment la clause concernant la fin de la guerre ».

Ben Gvir et d’autres députés d’extrême droite ont indiqué qu’ils n’accepteraient pas d’accord avec le Hamas susceptible de mettre fin à la guerre en échange de la libération des otages, menaçant de faire tomber le gouvernement si un tel accord était adopté par les autorités.

La semaine dernière, Ben Gvir avait reproché à Netanyahu de refuser de donner les détails de l’accord, et avait demandé : « Si l’accord n’est pas imprudent et ne comprend pas d’engagement à mettre fin à la guerre menée pour en finir avec le Hamas, pourquoi refuser de me le présenter ? »

Le Hamas aurait rejeté la proposition d’accord de cessez-le-feu et de libération des otages, au motif qu’il était radicalement différent de l’accord présenté par le président Biden.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.