Israël en guerre - Jour 252

Rechercher
En direct

Après le sauvetage des otages, Tsahal poursuit ses opérations dans le centre de Gaza et à Rafah

Les États-Unis auraient fourni des renseignements pour le sauvetage des otages, mais nient que le quai d'aide de Gaza ait été utilisé dans l'opération * Tsahal rejette l'affirmation du Hamas selon laquelle d'autres otages ont été tués lors de l'opération de sauvetage

  • Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprimant lors d'une conférence de presse à l’hôpital Sheba, à Ramat Gan, le 8 juin 2024. (Crédit : Tomer Appelbaum/POOL/Flash90)
    Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprimant lors d'une conférence de presse à l’hôpital Sheba, à Ramat Gan, le 8 juin 2024. (Crédit : Tomer Appelbaum/POOL/Flash90)
  • Les troupes de l'armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo approuvée à la publication le 9 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Les troupes de l'armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo approuvée à la publication le 9 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Photos d'otages secourus par les forces israéliennes après qu'ils ont été enlevés par le Hamas le 7 octobre. Andrey Kozlov, 27 ans, et Noa Argamani, 26 ans,   à Tel Aviv, le 8 juin 2024 (Crédit : AP Photo/Ohad Zwigenberg)
    Photos d'otages secourus par les forces israéliennes après qu'ils ont été enlevés par le Hamas le 7 octobre. Andrey Kozlov, 27 ans, et Noa Argamani, 26 ans, à Tel Aviv, le 8 juin 2024 (Crédit : AP Photo/Ohad Zwigenberg)
  • Un groupe de manifestants au pied de la statue vandalisée du général français Marquis de Lafayette à la fin d'une manifestation anti-israélienne et pro-palestinienne devant la Maison Blanche à Washington, le 8 juin 2024. (Crédit : AP Photo/Manuel Balce Ceneta)
    Un groupe de manifestants au pied de la statue vandalisée du général français Marquis de Lafayette à la fin d'une manifestation anti-israélienne et pro-palestinienne devant la Maison Blanche à Washington, le 8 juin 2024. (Crédit : AP Photo/Manuel Balce Ceneta)
  • Les troupes de l'armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo approuvée à la publication le 9juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Les troupes de l'armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo approuvée à la publication le 9juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Des affiches représentant les portraits des otages israéliens sauvés, Andrey Kozlov, 27 ans, Noa Argamani, 26 ans, Shlomi Ziv, 41 ans, et Almog Meir Jan, 22 ans, placardées sur un mur de Tel Aviv le 8 juin 2024. En dessous, on peut lire "c'est si bon que vous soyez rentrés à la maison". (Crédit : Gil Cohen-Magen/AFP)
    Des affiches représentant les portraits des otages israéliens sauvés, Andrey Kozlov, 27 ans, Noa Argamani, 26 ans, Shlomi Ziv, 41 ans, et Almog Meir Jan, 22 ans, placardées sur un mur de Tel Aviv le 8 juin 2024. En dessous, on peut lire "c'est si bon que vous soyez rentrés à la maison". (Crédit : Gil Cohen-Magen/AFP)

Halevi: Le retour des otages est une « obligation morale », mais les opérations sont risquées

Le chef de l'armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi (à gauche), rencontrant des soldats à Deir al Balah, dans le centre de la bande de Gaza, le 9 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef de l'armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi (à gauche), rencontrant des soldats à Deir al Balah, dans le centre de la bande de Gaza, le 9 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Lors d’une visite à Deir al Balah, dans le centre de la bande de Gaza, le lieutenant-général Herzi Halevi, chef d’état-major de l’armée israélienne, a déclaré aux soldats que leur mission était de ramener les otages à la maison, qu’il s’agisse de ceux qui sont encore en vie ou des corps de ceux qui sont déjà morts.

« Ramener les otages à la maison est une obligation morale que nous devons nous efforcer d’atteindre », a-t-il affirmé.

« Hier, nous avons mis en œuvre un élément très, très important. Nous en avons beaucoup d’autres », a-t-il ajouté en félicitant les actions de Tsahal, de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet et des forces de l’unité antiterroriste de la police de Yamam qui ont participé au sauvetage de Noa Argamani, Andrey Kozlov, Shlomi Ziv et Almog Meïr Jan.

Le chef d’état-major a expliqué que lorsqu’ils se sont assis dans la cellule de crise au début de la mission, ils ne savaient pas si celle-ci serait couronnée de succès.

« Nous savons que nous prenons des risques énormes et des décisions fatidiques, et que ces risques sont des risques pour la vie humaine », a-t-il ajouté.

« Ce n’est pas un pari, c’est un risque calculé […] et je sais que nous avons des commandants de très grande qualité et la confiance nécessaire pour mener à bien des opérations audacieuses pour des objectifs louables », a-t-il poursuivi.

Tsahal confirme qu’Abdallah Aljamal, terroriste du Hamas et journaliste, détenait 3 otages dans sa maison de Nuseirat avec sa famille

Les otages sauvés Andrey Kozlov (au centre, avec la main sur la bouche) et Almog Meir (en chemise noire sans manches) lors de leur retour en Israël, le 8 juin 2024. (Crédit : Capture d'écran de la Treizième chaîne ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Les otages sauvés Andrey Kozlov (au centre, avec la main sur la bouche) et Almog Meir (en chemise noire sans manches) lors de leur retour en Israël, le 8 juin 2024. (Crédit : Capture d'écran de la Treizième chaîne ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

L’armée israélienne a confirmé qu’Abdallah Aljamal, un terroriste palestinien du Hamas, détenait les otages Almog Meir Jan, Andrey Kozlov et Shlomi Ziv à Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza.

Selon Tsahal, les trois otages étaient détenus par Aljamal et sa famille. Ils ont été secourus hier par les forces spéciales.

« C’est une nouvelle preuve que le groupe terroriste du Hamas utilise la population civile comme bouclier humain », déclare l’armée.

Plus tôt dans la journée, des rumeurs ont circulé au sujet d’Aljamal à la suite d’un message de Rami Abdu, directeur de l’Observatoire euro-méditerranéen des droits de l’Homme (Euro-Med Human Rights Monitor), qui affirmait que des soldats étaient entrés dans le domicile des Aljamal pendant le raid et avaient tué plusieurs membres de la famille, dont Abdallah et son père, le Dr. Ahmed Aljamal.

 

Abdallah était auparavant porte-parole du ministère du Travail dirigé par le Hamas à Gaza et a collaboré à plusieurs organes d’information par le passé. Il a écrit une chronique pour Al Jazeera en 2019, ce qui a donné lieu à des rumeurs selon lesquelles il était un correspondant gazaoui du média qatari qui détenait un otage à son domicile – une affirmation non étayée que la chaîne a démentie avec force dimanche. Depuis, il a écrit pour d’autres organes de presse.

L’inspecteur en chef Arnon Zmora, officier de l’unité antiterroriste de la police de Yamam, a été mortellement blessé par les tirs des terroristes du Hamas lors du raid sur l’appartement d’Aljamal.

L’armée diffuse des images des otages secourus hier avant leur départ pour Israël

L’armée vient de publier des images d’une caméra frontale montrant le moment où les otages israéliens secourus hier à Nuseirat, dans le centre de Gaza, par les forces spéciales ont été conduits vers un héliport pour être ramenés en avion en Israël.

Selon l’armée israélienne, cette vidéo provient de la caméra corporelle d’un soldat de l’unité d’élite des commandos de Marine Shayetet 13.

L’armée a précisé que l’unité de reconnaissance de la brigade parachutiste avait contribué au sauvetage des quatre otages de Nuseirat ainsi qu’à l’extraction des soldats de Yamam et des agents du Shin Bet, alors sous le feu.

Tsahal a précisé que des membres des corps d’élite de l’armée de l’air israélienne Shaldag et 669 avaient prodigué des soins à l’officier blessé de Yamam Arnon Zmora, abattu par des terroristes du Hamas alors qu’il assurait la sécurité de trois des otages.

Zmora est décédé à son arrivée à l’hôpital en Israël, et la mission de sauvetage a été rebaptisée « Opération Arnon » en son honneur.

Netanyahu au Forum Gvura : Nous n’abandonnons pas l’idée d’une « victoire totale »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’il restait déterminé à obtenir une « victoire totale » contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, mais qu’il comptait également faire libérer les 116 otages encore en captivité « par divers moyens ».

S’adressant au Forum Gvura, composé de parents de soldats tués pendant la guerre contre le Hamas et opposés à un accord mettant fin aux combats, Netanyahu a assuré qu’il n’avait pas envisagé d’abandonner le champ de bataille de Gaza « ne serait-ce qu’une seconde ».

« Nous sommes déterminés à remporter une victoire totale. Nous ne voulons pas et ne pouvons pas abandonner l’arène, non seulement à cause de nos garçons extraordinaires qui ont été tués, mais aussi parce qu’il s’agit de l’avenir de notre pays, nous n’avons pas le choix », a-t-il affirmé, cité par son bureau. « Nous sommes déterminés à ramener nos otages par divers moyens, je ne m’étendrai pas sur le sujet. »

Abordant les pourparlers en vue d’un accord pour la libération des otages, il a expliqué que le principal différend concernait « la demande du Hamas, qui a malheureusement bénéficié d’un soutien dans nos rangs, selon laquelle nous nous engageons à arrêter la guerre sans atteindre nos objectifs – à savoir détruire le Hamas autant que possible – je ne suis pas prêt à cela, que ce soit clair ».

Netanyahu a également déclaré au groupe qu’Israël se battait sur sept fronts, notamment devant la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, contre le Hamas et contre les mandataires de l’Iran dans toute la région.

Le cabinet de guerre se réunit avant la possible démission de Gantz

Le cabinet de guerre devait se réunir à Jérusalem à 18h30, a déclaré le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu. La réunion devrait être suivie d’une réunion du cabinet de sécurité à 20h30.

Le ministre du cabinet de guerre Benny Gantz devrait annoncer qu’il quitte la coalition unitaire à l’issue de la réunion du cabinet de guerre.

Selon la Treizième chaîne, ni Gantz ni Gadi Eisenkot, membre du parti HaMahane HaMamlahti et observateur du cabinet de guerre, n’assisteront à la réunion.

Ben Gvir dit qu’il votera à nouveau avec le gouvernement, mais pas pour l’accord sur les otages

Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir lors des célébrations de la Journée de Jérusalem, devant la Grande Synagogue de Jérusalem, le 5 juin 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir lors des célébrations de la Journée de Jérusalem, devant la Grande Synagogue de Jérusalem, le 5 juin 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Otzma Yehudit, le parti d’extrême droite du ministre de la Sécurité intérieure, Itamar Ben Gvir, va recommencer à voter avec la coalition, après y avoir renoncé, mercredi dernier, pour forcer le Premier ministre Benjamin Netanyahu à révéler les détails de la proposition israélienne de cessez-le-feu et de libération des otages.

« Compte tenu du refus – imprudent – du Hamas et du départ à venir du gouvernement de Gantz, Otzma Yehudit votera de nouveau avec la coalition sous réserve qu’il n’y ait pas d’accord imprudent sur la table », a déclaré le parti par voie de communiqué.

« Nous demandons de ne pas relâcher la pression militaire [sur le Hamas], qui s’est, une fois de plus, avéré le seul outil efficace pour récupérer nos otages sans nous rendre », a-t-il ajouté.

Mercredi, Otzma Yehudit avait déclaré qu’il ne voterait plus avec la coalition « à cause du Premier ministre qui cachait les détails du projet d’accord avec le Hamas, et notamment la clause concernant la fin de la guerre ».

Ben Gvir et d’autres députés d’extrême droite ont indiqué qu’ils n’accepteraient pas d’accord avec le Hamas susceptible de mettre fin à la guerre en échange de la libération des otages, menaçant de faire tomber le gouvernement si un tel accord était adopté par les autorités.

La semaine dernière, Ben Gvir avait reproché à Netanyahu de refuser de donner les détails de l’accord, et avait demandé : « Si l’accord n’est pas imprudent et ne comprend pas d’engagement à mettre fin à la guerre menée pour en finir avec le Hamas, pourquoi refuser de me le présenter ? »

Le Hamas aurait rejeté la proposition d’accord de cessez-le-feu et de libération des otages, au motif qu’il était radicalement différent de l’accord présenté par le président Biden.

Gallant en visite la frontière nord, dit aux troupes de continuer à tuer les chefs du Hezbollah

Le ministre de la Défense Yoav Gallant (à gauche) et le commandant par intérim de la 146e division, le général de brigade Amit Fisher, dans le nord d'Israël, le 9 juin 2024. (Crédit : Shachar Yurman/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant (à gauche) et le commandant par intérim de la 146e division, le général de brigade Amit Fisher, dans le nord d'Israël, le 9 juin 2024. (Crédit : Shachar Yurman/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a procédé aujourd’hui à une évaluation avec des responsables militaires à la frontière libanaise, a indiqué son bureau.

Cette évaluation a eu lieu dans un contexte de tensions accrues à la frontière, avec des attaques quotidiennes du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah contre le nord d’Israël.

Le ministère de la Défense a déclaré que Gallant avait rencontré le chef d’état-major du Commandement du Nord, le général de brigade Sagiv Dahan, le commandant par intérim de la 146e division, le général de brigade Amit Fisher, et le commandant de la 300e brigade régionale « Baram », le colonel Ori Daube.

Gallant a été informé des récentes opérations de l’armée israélienne dans la région et des efforts d’Israël pour déjouer les attaques de drones du Hezbollah, a indiqué le ministère.

Celui-ci « a souligné [aux officiers] l’importance de continuer à éliminer les terroristes et les commandants du Hezbollah », a déclaré son bureau.

Un proche de Biden reproche au Hamas le bilan humain de la mission de sauvetage des otages

Un Palestinien inspecte les dégâts au lendemain du sauvetage des otages par les forces spéciales israéliennes dans le camp de Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza, le 9 juin 2024. (Crédit : Eyad BABA / AFP)
Un Palestinien inspecte les dégâts au lendemain du sauvetage des otages par les forces spéciales israéliennes dans le camp de Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza, le 9 juin 2024. (Crédit : Eyad BABA / AFP)

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a semblé reprocher au Hamas la mort de civils palestiniens lors de la mission de sauvetage des otages, hier.

« Le peuple palestinien vit un véritable enfer avec ce conflit parce que le Hamas le place sous un feu croisé en séquestrant les otages et en installant des positions militaires en plein cœur de quartiers surpeuplés », a déclaré Sullivan à l’antenne de CNN.

Selon le ministère de la Santé dirigé par le Hamas à Gaza, 274 Palestiniens ont été tués et des centaines d’autres blessés dans l’opération israélienne qui a permis de libérer quatre otages détenus par le Hamas. Comme d’habitude, ce bilan ne fait pas le distinguo entre civils et hommes armés, mais il dit compter des dizaines de mineurs.

Sullivan a rappelé que l’approche favorite de Washington en matière de libération des otages était celle d’un accord négocié, affirmant que la proposition israélienne actuellement sur la table – en attente de réponse du Hamas – était le meilleure option qui soit.

Il a par ailleurs invité la communauté internationale à convaincre le Hamas d’accepter les termes de cet accord.

« Les diamants sont partis » : Les nouvelles images de Tsahal du sauvetage des otages

L’armée vient de publier des images du sauvetage, hier, des otages à Nuseirat, dans le centre de Gaza, et notamment le moment où le chef du commandement sud – le général de division Yaron Finkelman – a informé le chef d’État-major de Tsahal que trois otages sur les quatre avaient été libérés.

« Chef d’État-major, je tiens à vous signaler que les trois diamants sont partis [par hélicoptère] depuis l’héliport en direction de chez nous », peut-on entendre dire Finkelman dans la vidéo, en utilisant le code pour les otages Almog Meir Jan, Andrey Kozlov et Shlomi Ziv. (L’otage Noa Argamani avait été secourue dans un autre bâtiment.)

Selon l’armée, la brigade parachutiste a aidé les Forces spéciales à libérer les otages, les a conduits jusqu’à un héliport de fortune de Gaza, où ils ont ensuite été transportés par avion en Israël.

Tsahal a par ailleurs publié des images de la brigade Kfir en train d’intervenir dans le centre de Gaza lors de l’opération de sauvetage à proximité.

Selon l’armée, la 7e brigade blindée aurait également combattu des agents du Hamas dans le secteur, ce qui a facilité les opérations de secours.

Selon l’armée, les sirènes dans le nord sont de fausses alertes

Illustration : Des bouffées de fumée au-dessus de Safed après que le système anti-missile du Dôme de fer a tiré des intercepteurs sur des roquettes entrantes lancées depuis le Liban, le 23 mai 2024. (Crédit : David Cohen/Flash90)
Illustration : Des bouffées de fumée au-dessus de Safed après que le système anti-missile du Dôme de fer a tiré des intercepteurs sur des roquettes entrantes lancées depuis le Liban, le 23 mai 2024. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Les sirènes qui se sont déclenchées à Avivim, Yiron et Malkia, dans le nord du pays, cet après-midi, sont toutes de fausses alertes, a fait savoir l’armée.

Les sirènes ont retenti à huit reprises entre 15h45 et 16h45.

L’armée n’a pas dit ce qui avait pu causer le déclenchement des alarmes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.