Israël en guerre - Jour 289

Rechercher

Dans le sud d’Israël, Catherine Colonna parle aux familles des victimes et des otages

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

La ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna et son homologue israélien Eli Cohen rencontre le professeur Chezy Levy du centre hospitalier Barzilai à Ashkelon, le 15 octobre 2023. (Crédit : Shlomi Amsalem/GPO)
La ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna et son homologue israélien Eli Cohen rencontre le professeur Chezy Levy du centre hospitalier Barzilai à Ashkelon, le 15 octobre 2023. (Crédit : Shlomi Amsalem/GPO)

Aux côtés de son homologue française, le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen déclaré : « nous avons besoin de temps pour gagner. »

« Notre victoire garantira que le terrorisme islamiste radical n’atteindra pas Paris, Londres et New York », a-t-il déclaré en hébreu devant les caméras. « C’est une guerre mondiale contre le terrorisme criminel. Comme l’a dit le président Biden, le Hamas est pire que l’Etat islamique, et ils paieront le prix. »

Les deux diplomates ont rencontré les familles Shem et Meir, dont les filles ont été kidnappées et prises en otage par le Hamas et emmenées à Gaza.

Ils ont aussi discuté avec Sabine Tasa, une citoyenne française dont le mari et le fils ont été tués dans les attaques du Hamas.

« Venir ici est, bien sûr, un moyen de témoigner de la solidarité de la France avec le peuple israélien qui a subi une attaque terroriste monstrueuse », dit Colonna. « C’est aussi une façon de dire que la France partage la souffrance du peuple israélien. »

« Elle partage le chagrin d’Israël car elle connait aussi le prix du terrorisme islamiste et parce qu’ici, nous avons perdu 17 Français, 17 Français ont perdu la vie dans les attaques perpétrées par le Hamas, un groupe terroriste. »

Elle annonce que la France fournira des équipements pour une unité d’urgence mobile.

Colonna est arrivée samedi soir en Israël pour rencontrer les familles françaises des victimes et des otages.

« C’est une priorité pour nous d’être à leurs côtés, de leur dire, de leur montrer, de leur assure que la France fait tout. La France fait tout pour leur ramener leur proches », a-t-elle dit aux côtés de Cohen.

Elle a également rencontré des responsables israéliens à Tel Aviv, des chefs religieux et des représentants d’organisations humanitaires à Jérusalem.

She is also meeting with Israeli officials in Tel Aviv, and religious leaders and representatives from humanitarian organizations in Jerusalem.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.