Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Guterres rencontre le Premier ministre qatari pour discuter financement de l’UNRWA, pause humanitaire et accord sur les otages

Un employé se reposant alors que des Palestiniens déplacés reçoivent une aide alimentaire dans un centre de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, l'UNRWA, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 28 janvier 2024. (Crédit : AFP)
Un employé se reposant alors que des Palestiniens déplacés reçoivent une aide alimentaire dans un centre de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, l'UNRWA, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 28 janvier 2024. (Crédit : AFP)

Le chef des Nations unies a évoqué les efforts livrés en faveur de la fin de la guerre dans la guerre qui oppose Israël au Hamas à Gaza, de la libération des otages et du soutien à apporter aux opérations humanitaires au sein de l’enclave côtière avec le Premier ministre du Qatar, a fait savoir le porte-parole des Nations unies.

La rencontre entre le secrétaire-général Antonio Guterres et le Premier ministre Sheikh Mohammed bin Abdulrahman Al-Thani a eu lieu alors que les États-Unis, le Qatar, l’Égypte et d’autres négocient actuellement une nouvelle pause humanitaire et la libération des otages – et alors que 16 pays ont suspendu leur financement à l’agence chargée des réfugiés palestiniens au sein des Nations unies, l’UNRWA, en raison des accusations lancées contre une dizaine de ses employés qui auraient ainsi pris part au massacre commis par le Hamas sur le sol israélien, le 7 octobre.

Alors qu’il lui était demandé si le Premier ministre qatari avait offert de nouveaux financements à l’UNRWA, le porte-parole des Nations unies, Stéphane Dujarric, a répondu que « je pense que la question du financement humanitaire a été discutée dans une atmosphère très positive et je vais en rester là ».

Un dossier qui aurait été partagé par Israël avec plusieurs pays montre que 12 employés de l’agence ont pris part à l’assaut meurtrier qui avait fait près de 1 200 morts dans les communautés du sud d’Israël – les terroristes avaient aussi enlevé 253 personnes, prises en otage à Gaza. Selon les accusations contenues dans ce dossier, l’un des douze hommes employés était un professeur de l’UNRWA armé d’un missile anti-tank et un autre enseignant aurait filmé l’enlèvement d’un otage amené dans la bande.

Un autre employé, professeur dans une école élémentaire, aurait été un commandant du Hamas, participant au massacre commis dans le kibboutz Beeri tandis qu’un homme qui était travailleur social au sein de l’organisation de l’ONU aurait aidé à kidnapper le corps sans vie d’un soldat, le 7 octobre.

Sur les douze employés concernés, sept auraient été des enseignants, deux des conseillers d’éducation et les autres auraient été chargés de la gestion des entrepôts d’aide humanitaire.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.