Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Herzog aux Premiers ministres d’Espagne et de Belgique : Israël vit des « heures critiques » avant l’accord sur les otages

Le président Isaac Herzog, au centre, rencontrant le Premier ministre de l'Espagne, à gauche, et de la Belgique, à droite, à Jérusalem, le 23 novembre 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le président Isaac Herzog, au centre, rencontrant le Premier ministre de l'Espagne, à gauche, et de la Belgique, à droite, à Jérusalem, le 23 novembre 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Lors d’une réunion avec les Premiers ministres belge et espagnol, le président Isaac Herzog a déclaré qu’Israël était confronté à des « heures critiques » avant la libération prévue des otages.

Aux côtés du Premier ministre espagnol Pedro Sánchez et du Premier ministre belge Alexander De Croo, Herzog a déclaré que « nous vivons des heures critiques ».

« Nous attendons et prions pour le retour du premier groupe d’otages et l’entrée en vigueur du cessez-le-feu convenu entre Israël et le Qatar, et entre le Qatar et le groupe terroriste palestinien du Hamas, sous les auspices des États-Unis d’Amérique. »

Herzog a expliqué aux dirigeants européens que « nous voulons donner de l’espoir aux familles qui vivent l’enfer, pour qu’elles voient les jeunes bébés, les enfants et les adultes, les femmes, rentrer chez eux, avec l’objectif de les voir tous rentrer chez eux. Mais pour cela, nous devons nous assurer que le Hamas adhère aux règles strictes de l’accord, et ce sont les détails exacts qui sont discutés en ce moment. »

Le président a également déclaré qu’Israël « prend des mesures importantes pour améliorer la situation humanitaire à Gaza, en collaboration avec les Nations Unies et les pays arabes ». Il espère voir « la mise en place d’hôpitaux de campagne, la poursuite de l’approvisionnement en nourriture et en médicaments, et bien sûr s’assurer que le corridor humanitaire du nord au sud répondra aux besoins des personnes qui se déplacent, les civils non impliqués, qui se déplacent du nord au sud ».

Selon le bureau du président, Sanchez a déclaré que l’Espagne « partage la douleur et le chagrin d’Israël » et se félicite de « l’accord qui permettra la libération de certains otages et l’établissement de la pause humanitaire ». De Croo a déclaré que la Belgique « se tient à vos côtés » et dit espérer que l’accord naissant « conduira à la libération des otages ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.