Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Le contrôleur de l’État attaque les avocats qui facturent des frais exorbitants aux soldats blessés et aux civils

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Le président Isaac Herzog rendant visite à des soldats blessés, à l'hôpital Ichilov, à Tel Aviv, le 8 novembre 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le président Isaac Herzog rendant visite à des soldats blessés, à l'hôpital Ichilov, à Tel Aviv, le 8 novembre 2023. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Le contrôleur de l’État, Matanyahu Englman, demande aux ministres de la Justice, de la Défense, des Finances et de la Protection sociale de plafonner les honoraires des avocats représentant les soldats et civils blessés, lors des combats ou des attaques terroristes, après avoir été informé de pratiques parfois peu scrupuleuses.

Dans un courrier, Englman a expliqué aux ministres que, ces dernières semaines, des avocats s’étaient présentés dans les hôpitaux pour proposer aux soldats et civils blessés de les représenter dans des procédures judiciaires destinées à leur obtenir des indemnités et prestations sociales, moyennant des honoraires exorbitants.

Dans la plupart des cas, ces personnes n’ont pas besoin de représentation juridique puisqu’elles bénéficient automatiquement de tels paiements – mais pour quelques cas où cela ne s’est pas passé ainsi, les avocats qui sont aujourd’hui pointés du doigt ont grandement gonflé leurs honoraires, accuse le contrôleur de l’État.

« Depuis le 7 octobre… des milliers de soldats et de civils ont été blessés, et ce nombre augmente à mesure que la guerre se poursuit », a écrit Englman.

« Cette dure réalité exige une action rapide… pour éviter de causer davantage de tort aux personnes qui ont déjà fait le sacrifice de leur corps et de leur âme pour le pays, et leur permettra de recevoir tout ce à quoi ils peuvent prétendre sans avoir à débourser des sommes folles. Cet argent qui leur est dû leur sera versé par le Trésor Public, et non à d’autres parties qui cherchent, pour certaines, à profiter de ce qui leur arrive », a-t-il poursuivi.

Le contrôleur de l’État demande aux ministres concernés de réglementer les pratiques en question, par exemple en instaurant une rémunération spécifique et encadrée pour les services juridiques pour ce type de clients.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.