Israël en guerre - Jour 55

Rechercher

Le G7 soutient le droit d’Israël à se défendre et l’instauration de « pauses et couloirs humanitaires »

De gauche à droite, James Cleverly, ministre britannique des affaires étrangères, Annalena Baerbock, ministre allemande des affaires étrangères, Antony Blinken, secrétaire d'État américain, Yoko Kamikawa, Josep Borrell, haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.De gauche à droite, le ministre britannique des Affaires étrangères, James Cleverly, la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, la ministre japonaise des Affaires étrangères, Yoko Kamikawa, le haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, la ministre canadienne des Affaires étrangères, Mélanie Joly, le ministre italien des Affaires étrangères, Antonio Tajani, et la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, au début de la session 1 de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 à la maison d'hôtes Iikura du ministère des Affaires étrangères, à Tokyo, le 8 novembre 2023. (Crédit : Toshifumi Kitamura/Pool Photo via AP)
De gauche à droite, James Cleverly, ministre britannique des affaires étrangères, Annalena Baerbock, ministre allemande des affaires étrangères, Antony Blinken, secrétaire d'État américain, Yoko Kamikawa, Josep Borrell, haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.De gauche à droite, le ministre britannique des Affaires étrangères, James Cleverly, la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, la ministre japonaise des Affaires étrangères, Yoko Kamikawa, le haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, la ministre canadienne des Affaires étrangères, Mélanie Joly, le ministre italien des Affaires étrangères, Antonio Tajani, et la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, au début de la session 1 de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 à la maison d'hôtes Iikura du ministère des Affaires étrangères, à Tokyo, le 8 novembre 2023. (Crédit : Toshifumi Kitamura/Pool Photo via AP)

Les ministres des Affaires étrangères des pays du G7 ont exprimé mercredi leur soutien à des « pauses et couloirs humanitaires » à Gaza, afin notamment de permettre l’acheminement « urgent » d’aide humanitaire sur le territoire palestinien et l’évacuation des civils de la bande de Gaza.

Réunis à Tokyo, ils ont affirmé qu’Israël avait « le droit de se défendre dans le respect du droit international », tout en soulignant « l’importance de protéger les civils ». Les ministres du G7 ont également exhorté l’Iran à ne pas soutenir le Hamas et le Hezbollah et à ne rien faire qui puisse « déstabiliser le Moyen-Orient ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.