Rechercher

Le Likud nie tout accord avec Shaked après qu’un de ses membres a affirmé le contraire

Archives : Le Premier ministre de l'époque, Benjamin Netanyahu, à droite, s’adressant à la ministre de la Justice de l'époque, Ayelet Shaked, à la Knesset, le 21 décembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Archives : Le Premier ministre de l'époque, Benjamin Netanyahu, à droite, s’adressant à la ministre de la Justice de l'époque, Ayelet Shaked, à la Knesset, le 21 décembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Likud a publié une déclaration insistant sur le fait qu’il n’a jamais conclu d’accord avec la cheffe du parti HaBayit HaYehudi, Ayelet Shaked.

Et ce, quelques instants après que le député Yoav Kisch a déclaré à la Douzième chaîne que son parti avait conclu un accord secret avec Shaked dans lequel elle acceptait de rester dans la course jusqu’à la fin, malgré le fait qu’elle avait peu de chances de franchir le seuil électoral, afin d’empêcher les électeurs plus modérés de soutenir les partis du bloc anti-Netanyahu.

C’est vous qui le dites...