Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Les destructions israéliennes visant à faire d’une partie de Gaza une « zone tampon » constituent un « crime de guerre »

Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Volker Turk, s'exprime lors d'une conférence de presse au Caire, le 8 novembre 2023. (Crédit : Khaled DESOUKI / AFP)
Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Volker Turk, s'exprime lors d'une conférence de presse au Caire, le 8 novembre 2023. (Crédit : Khaled DESOUKI / AFP)

Le chef des droits humains de l’ONU a estimé jeudi que les destructions par l’armée israélienne de bâtiments dans la zone frontalière avec Israël à Gaza, dans le but de constituer une « zone tampon », constituaient un « crime de guerre ».

« Les destructions visant à créer une +zone tampon+ pour des raisons de sécurité ne répondent pas aux critères (…) du droit humanitaire international », a déclaré Volker Türk dans un communiqué, soulignant que la « destruction massive de bâtiments, qui n’est pas justifiée par des impératifs militaires et qui est exécutée de manière arbitraire (…) constitue un crime de guerre ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.