Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Les images brutes trouvées par Tsahal à Gaza attestent du « grave traumatisme » du 7 octobre – mère de l’otage Matan Angrest

Anat Angrest, dont le fils Matan Angrest est détenu par le Hamas à Gaza depuis le 7 octobre, au micro de la Douzième chaîne, le 4 juillet 2024. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Anat Angrest, dont le fils Matan Angrest est détenu par le Hamas à Gaza depuis le 7 octobre, au micro de la Douzième chaîne, le 4 juillet 2024. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

La mère de Matan Angrest, 21 ans, détenu par le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza depuis le 7 octobre, a déclaré à la Douzième chaîne qu’elle avait récemment vu des images vidéo brutes trouvées par des soldats israéliens opérant dans la bande de Gaza autour du mois de novembre où l’on voit son fils.

« Il avait l’air d’avoir subi de graves traumatismes lors des combats du 7 octobre », a expliqué Anat Angrest dans l’interview télévisée.

« Il a survécu à l’intérieur d’un char dans lequel trois autres soldats ont été tués et enlevés. Matan a survécu et a été enlevé alors qu’il était gravement blessé », a-t-elle ajouté.

Anat a précisé que les otages qui ont été libérés lors d’une trêve d’une semaine à la fin du mois de novembre avaient déclaré avoir rencontré Matan à Gaza et qu’il avait été soigné.

Matan était en service à la base militaire de Nahal Oz le matin du 7 octobre, lorsque quelque 3 000 terroristes ont fait irruption en Israël par terre, par air et par mer, tuant près de 1 200 personnes et prenant 251 otages, pour la plupart des civils, souvent au prix d’actes de brutalité et d’agressions sexuelles.

Il resterait 116 otages à Gaza mais tous ne seraient plus en vie. 105 civils ont été libérés au cours de la trêve de novembre, et quatre otages avaient été remis en liberté avant cette pause temporaire dans les combats. Sept otages, dont une soldate, ont été secourus vivants par les forces israéliennes, et les corps de 19 otages ont également été récupérés, dont trois avaient été accidentellement tués par l’armée lors d’un incident tragique, au mois de décembre.

Tsahal a confirmé la mort de 42 des personnes encore détenues par le Hamas, citant de nouveaux renseignements et de nouvelles découvertes obtenus par les troupes opérant à Gaza.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.