Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Les manifestants interrompent le discours de Deri lors de la réunion de Shas

Des gardes de sécurité attrapent et expulsent un manifestant anti-gouvernemental qui a interrompu le discours du chef du parti Shas Aryeh Deri lors d'une réunion de faction à la Knesset à Jérusalem, le 13 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des gardes de sécurité attrapent et expulsent un manifestant anti-gouvernemental qui a interrompu le discours du chef du parti Shas Aryeh Deri lors d'une réunion de faction à la Knesset à Jérusalem, le 13 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Plusieurs manifestants antigouvernementaux ont perturbé la réunion de la faction du parti Shas en criant lors de la prise de parole du du chef du parti Aryeh Deri.

« Honte à toi ! Plus de la moitié de la nation dit : Nous ne vous laisserons pas détruire la démocratie », a dit l’un d’eux avant d’être attrapé et jeté hors de la pièce par le personnel de sécurité.

Après avoir exprimé ses condoléances aux victimes de l’attaque terroriste palestinienne de vendredi, Deri a évoqué à sa disqualification en tant que ministre par la Haute Cour le mois dernier.

Le chef du parti Shas, Aryeh Deri, dirige une réunion de faction à la Knesset à Jérusalem, le 13 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Deri a cité des commentaires diffusés hier par l’ancien procureur général Avichai Mandelblit, qui a reconnu que les procédures judiciaires contre Deri avaient été trop longues, que le système judiciaire « n’a pas excellé » dans cette affaire et que la négociation de plaidoyer était « correcte » et n’incluait pas une promesse de la part de Deri de quitter la politique, comme l’avaient compris les juges du tribunal de première instance de Jérusalem et de la Haute Cour.

Les commentaires « confirment ce que j’ai dit tout le temps – je n’ai obtenu aucun accord indulgent, peut-être le contraire ».

C’est à ce moment que le premier chahuteur l’a interrompu.

Après une autre phrase, un autre manifestant a crié « c’est n’importe quoi » et « nous nous battrons pour la démocratie jusqu’au bout ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.