Israël en guerre - Jour 293

Rechercher

Attentat à la voiture-bélier à Jérusalem: 2 morts dont un enfant de 6 ans ; 5 blessés

Selon les secouristes, un enfant de 6 ans et un jeune homme ont été tués dans un quartier du nord de Jérusalem ; le terroriste a été abattu

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des secouristes et des policiers sur les lieux d'une attaque à la voiture-bélier près du carrefour de Ramot, à Jérusalem, le 10 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des secouristes et des policiers sur les lieux d'une attaque à la voiture-bélier près du carrefour de Ramot, à Jérusalem, le 10 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Une enfant de six ans et un jeune homme d’une vingtaine d’année ont été tués dans un attentat à la voiture bélier près du quartier de Ramot à Jérusalem, selon un communiqué de Magen David Adom. Au moins cinq autre personnes ont été blessées, y compris un autre enfant de six ans dans un état critique,

Une image de la scène montre plusieurs personnes au sol après qu’un véhicule bleu de la marque Mazda a percuté un arrêt de bus près du site de Nebi Samuel, au nord de Jérusalem, situé entre Jérusalem et la ville palestinienne de Ramallah.

Plusieurs passants ont été vus en train de pointer des armes à feu sur la voiture. La police et les secouristes ont déclaré que le conducteur avait été tué par balle par un policier qui était sur place. Il s’agit de Hussein Qaraqa, 31 ans, citoyen israélien et résident du quartier d’Issawiya, à Jérusalem-Est.

Selon un porte-parole de la police, vers 13H30 (11H30 GMT) le terroriste, au volant de la voiture bélier a percuté « à grande vitesse (…) des innocents qui attendaient à l’arrêt de bus ».

« Les forces de police du district de Jérusalem, dont un inspecteur qui n’était pas en service, sont arrivés rapidement sur les lieux et ont tiré sur le terroriste qui a été neutralisé », a indiqué un porte-parole de la police de Jérusalem.

La police a confirmé le caractère terroriste de l’attaque.

Le service d’ambulances Magen David Adom a déclaré que le garçon, âgé de 6 ans, a été déclaré mort sur place. Il s’appelait Yaakov Yisrael Fali.

La deuxième victime a été identifiée comme étant Alter Shlomo Lederman, un étudiant de yeshiva de 20 ans qui s’était marié il y a deux mois. Lui et sa femme se rendaient chez ses parents pour Shabbat. Lederman a été transporté au centre médical Shaare Zedek dans un état critique, où il a succombé à ses blessures.

Alter Shlomo Lederman, un étudiant de yeshiva de 20 ans tué dans une attaque terroriste à Jérusalem, 10 février 2023. (Autorisation)

Les médias israéliens avaient affirmé que Lederman avait été abattu au cours de l’incident et qu’il n’avait pas été percuté par la voiture. Mais un porte-parole de la police a démenti cette affirmation et a déclaré que toutes les victimes avaient été blessées de la voiture.

Un autre enfant de huit ans est dans un état critique.

« Lorsque nous sommes arrivés sur les lieux, la vue était choquante », a raconté Shraga Rosenthal, secouriste de MDA. « Nous avons vu une voiture près de l’arrêt de bus après qu’elle a percuté des piétons qui attendaient à l’arrêt. Nous avons vu six victimes allongées les unes à côté des autres, parmi elles, deux étaient des enfants d’environ 6 ans qui étaient inconscients avec des polytraumatismes grave. »

« J’ai vu les gens projetés par terre (par la voiture), comment (le conducteur, NDLR) a été tué et comment sa tête est retombée sur le volant », a déclaré à l’AFP Shimon, 18 ans, habitant de Ramot.

« Je suis en état de choc, j’ai peur de sortir de chez moi », a déclaré à l’AFP Efrat, 16 ans, une habitante de Ramot.

« Je regarde sans arrêt autour de moi, chaque personne me semble suspecte (…) il faut qu’ils arrêtent ces terroristes, je n’arrive plus à travailler ou à me concentrer sur mes études. »

L’attentat a eu lieu à quelques heures du début du shabbat (le repos hebdomadaire juif) alors que « tant de personnes attendaient à un arrêt de bus pour voyager (…) pendant le week-end », a déclaré Eli Beer, président de United Hatzalah, une organisation de secouristes bénévoles.

« Un grand nombre de ces gens n’ont pas les moyens d’avoir leur propre voiture, ils prennent le bus, ils viennent de milieux sociaux très défavorisés, et ils prennent le bus avec toute leur famille », a-t-il ajouté.

Nehurai Dery vit à Rehovot, près de Tel-Aviv, où il possède une entreprise de construction. Il était en route pour rendre visite à son père qui vit à Ramot, quand l’attentat s’est produit.

« C’est fou ce qui arrive aux enfants (…) Ce n’est pas normal, nulle part c’est normal, seulement ici c’est devenu normal », dit-il, ajoutant: « Le gouvernement doit trouver une solution. »

Parmi les autres victimes figurent deux hommes d’une vingtaine d’années dans un état grave, un homme d’une quarantaine d’années dans un état modéré, et un garçon de 10 ans dans un état modéré, a précisé MDA.

La scène d’un attentat présumé à la voiture piégée près de Ramot à Jérusalem. Le 10 février 2023. (Crédit : Autorisation)

Les cinq victimes ont été prises en charge par les hôpitaux Shaare Tzedek et Hadassah au mont Scopus.

D’importants effectifs de police ont été déployés sur les lieux.

Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que le Premier ministre a été informé de l’attaque et qu’il avait décidé de mettre sous scellés le domicile du terroriste.

Israël a pour politique de démolir les maisons des Palestiniens accusés d’avoir commis des attentats terroristes meurtriers. La mise sous scellés des maisons des agresseurs est souvent une solution de remplacement ou un palliatif à leur démolition. Le mois dernier, la police a soudé les portes et les fenêtres de la maison d’un terroriste palestinien qui a tué sept personnes à Jérusalem, à titre de mesure temporaire avant sa démolition complète.

https://twitter.com/HShaqrah/status/1624026676576264192

Le président Isaac Herzog a souligné que l’attaque est survenue juste avant Shabbat, le jour de repos juif.

« Juste avant Shabbat et nos cœurs souffrent d’une douleur terrible après qu’un terroriste méprisable a pris la vie d’un petit enfant et d’un jeune homme dans une attaque à la voiture bélier à Jérusalem », a déclaré Herzog.

« Avec tout le peuple d’Israël, je partage la douleur des familles et je prie pour la guérison des blessés », a-t-il ajouté.

Figure de l’extrême-droite, le ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, s’est rendu sur place peu après l’attentat. Il a été pris à parti par une foule en colère qui lui a reproché de trahir sa promesse électorale de garantir la sécurité.

Ben Gvir, a déclaré qu’il avait ordonné à la police de mettre en place des barrages routiers autour d’Issawiya, d’où venait le terroriste, « à titre dissuasif ».

« Nous devons agir avec détermination et agressivité pour protéger nos enfants », a-t-il déclaré.

Ben Gvir, du parti d’extrême droite Otzma Yehudit, a déclaré qu’il voulait « assiéger complètement » le quartier, mais que cela posait des problèmes juridiques, ajoutant qu’il continuait à travailler pour faire passer une loi demandant la peine de mort pour les terroristes.

Certains passant criaient « Peine de mort pour les terroristes! », une des promesse de M. Ben Gvir. Le ministre a répété sa volonté de « mettre en œuvre une législation sur la peine de mort pour les terroristes ». Une partie de la droite israélienne défend cette position sans avoir réussi jusqu’à présent à faire voter une loi sur le sujet.

Dans une déclaration ultérieure, Ben Gvir a demandé à la police de « préparer des plans pour l’opération Bouclier Défensif 2 à Jérusalem-Est », en référence aux opérations de l’armée israélienne en Cisjordanie pendant la deuxième Intifada au début des années 2000.

Secours et police sur les lieux d’une attaque terroriste au carrefour de Ramot, à Jérusalem, le 10 février 2023. Un garçon de six ans a été tué et cinq autres personnes ont été blessées dans l’attaque à la voiture piégée. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Ben Gvir a donné des instructions à la police pour qu’elle se prépare à l’opération « Bouclier défensif 2″ à Jérusalem-Est à partir de dimanche prochain, pour faire face aux nids de terroristes à Jérusalem-Est », a déclaré son bureau.

Le bureau des affaires palestiniennes de l’ambassade américaine à Jérusalem a publié une condamnation de l’attaque. « Nous demandons instamment que des mesures soient prises pour empêcher une nouvelle escalade. Nous poursuivrons nos efforts avec les dirigeants d’Israël et de Cisjordanie pour œuvrer au rétablissement du calme », a-t-il tweeté.

« Une nouvelle incroyablement triste : une attaque terroriste vicieuse a tué un petit garçon et un jeune homme à Jérusalem aujourd’hui. Je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances aux familles des victimes et à prier pour un prompt rétablissement des blessés », a ajouté l’ambassadeur américain Tom Nides.

Les groupes terroristes palestiniens du Jihad islamique palestinien et le Hamas, qui régit la bande de Gaza, ont salué l’attaque mais ne l’ont pas revendiqué.

Un porte-parole du Hamas a qualifié l’attaque de « réponse héroïque aux crimes de l’occupation ».

Cette attaque survient dans un contexte de recrudescence de la violence dans la région. L’armée israélienne poursuit son offensive antiterroriste en Cisjordanie pour faire face à une série d’attaques qui ont fait 31 morts en Israël en 2022 et sept autres dans une attaque à Jérusalem le mois dernier.

L’opération de Tsahal a permis de procéder à plus de 2 500 arrestations lors de raids quasi quotidiens. Elle a également causé la mort de 171 Palestiniens en 2022 et de 42 autres depuis le début de l’année, la plupart lors d’attentats ou d’affrontements avec les forces de sécurité, mais aussi de civils non impliqués.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.