Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

L’Iran assure aux Etats-Unis ne pas vouloir « une expansion des tensions » avec Israël

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, s'exprimant lors d'une conférence de presse, à Colombo, au Sri Lanka, le 20 février 2024. (Crédit : Eranga Jayawardena/AP Photo)
Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, s'exprimant lors d'une conférence de presse, à Colombo, au Sri Lanka, le 20 février 2024. (Crédit : Eranga Jayawardena/AP Photo)

Le chef de la diplomatie iranienne a déclaré que son pays avait fait passer plusieurs « messages » aux Etats-Unis pour assurer que l’Iran ne cherchait « pas une expansion des tensions » au Moyen-Orient avec Israël, a indiqué jeudi son ministère.

« Ce qui peut accroître les tensions dans la région, c’est le comportement du régime sioniste [Israël] », a dit Hossein Amir-Abdollahian à son arrivée dans la nuit de mercredi à jeudi à New York pour une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU.

M. Ami-Abdollahian a insisté sur le fait que « des messages avaient été envoyés avant et après l’opération » aux Etats-Unis, essentiellement par l’intermédiaire de l’ambassade suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran en l’absence de relations diplomatiques entre les deux pays. Ces échanges visaient « à établir une compréhension correcte de l’action de l’Iran », selon lui.

« Nous avons dit clairement aux Américains que la décision (…) de répondre au régime » israélien, à la suite de la frappe attribuée à Israël contre le consulat iranien à Damas le 1er avril, était « définitive », a dit le ministre.

« Nous avons essayé de dire clairement aux Etats-Unis dans ces messages que nous ne sommes pas à la recherche d’une expansion des tensions dans la région », a-t-il ajouté.

A New York, M. Amir-Abdollahian a prévu de s’entretenir avec le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres et avec d’autres ministres des Affaires étrangères en marge de la réunion du Conseil de sécurité qui doit débattre d’une demande des Palestiniens de devenir un membre à part entière des Nations unies.

Washington a catégoriquement nié avoir avoir reçu ces présumés avertissements.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.