Rechercher

Manifestation pour Rafael Adana : 4 policiers blessés et 10 personnes arrêtées

Des citoyens ont bloqué l'autoroute Ayalon pour attirer l'attention sur la façon dont les autorités traitent un délit de fuite qui a tué l'enfant de 4 ans à Netanya

  • La police dispersant un manifestant d'une route principale lors d'une manifestation contre la gestion par les forces de l'ordre d'une enquête sur un délit de fuite à Netanya dans lequel un garçon de 4 ans a été tué, à Tel Aviv, le 23 août 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
    La police dispersant un manifestant d'une route principale lors d'une manifestation contre la gestion par les forces de l'ordre d'une enquête sur un délit de fuite à Netanya dans lequel un garçon de 4 ans a été tué, à Tel Aviv, le 23 août 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
  • La garde montée lors d'une manifestation contre la gestion par les forces de l'ordre d'une enquête sur un délit de fuite à Netanya dans lequel un garçon de 4 ans a été tué, à Tel Aviv, le 23 août 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
    La garde montée lors d'une manifestation contre la gestion par les forces de l'ordre d'une enquête sur un délit de fuite à Netanya dans lequel un garçon de 4 ans a été tué, à Tel Aviv, le 23 août 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
  • Des manifestants bloquant Ayalon lors d'une manifestation contre le traitement par les forces de l'ordre d'une enquête sur un délit de fuite à Netanya dans lequel un garçon de 4 ans a été tué, à Tel Aviv le 23 août 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
    Des manifestants bloquant Ayalon lors d'une manifestation contre le traitement par les forces de l'ordre d'une enquête sur un délit de fuite à Netanya dans lequel un garçon de 4 ans a été tué, à Tel Aviv le 23 août 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
  • La police dispersant les manifestants d'une route principale lors d'une manifestation contre la gestion par les forces de l'ordre d'une enquête sur un délit de fuite à Netanya dans lequel un garçon de 4 ans a été tué,  à Tel Aviv , le 23 août 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
    La police dispersant les manifestants d'une route principale lors d'une manifestation contre la gestion par les forces de l'ordre d'une enquête sur un délit de fuite à Netanya dans lequel un garçon de 4 ans a été tué, à Tel Aviv , le 23 août 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
  • Des manifestants affrontant la police lors d'une manifestation contre la gestion par les forces de l'ordre d'une enquête sur un délit de fuite à Netanya dans lequel un garçon de 4 ans a été tué, à Tel Aviv, le 23 août 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
    Des manifestants affrontant la police lors d'une manifestation contre la gestion par les forces de l'ordre d'une enquête sur un délit de fuite à Netanya dans lequel un garçon de 4 ans a été tué, à Tel Aviv, le 23 août 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
  • Des manifestants bloquant Ayalon, lors d'une protestation contre le traitement par les forces de l'ordre d'une enquête sur un délit de fuite à Netanya dans lequel un garçon de 4 ans a été tué, à Tel Aviv, le 23 août 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
    Des manifestants bloquant Ayalon, lors d'une protestation contre le traitement par les forces de l'ordre d'une enquête sur un délit de fuite à Netanya dans lequel un garçon de 4 ans a été tué, à Tel Aviv, le 23 août 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

La police a déclaré qu’un officier a été poignardé et que 10 personnes ont été arrêtées lors d’une manifestation à Tel Aviv mercredi soir contre la gestion par les forces de l’ordre d’une enquête sur un délit de fuite mortel qui a tué un jeune garçon il y a plusieurs mois.

Les manifestants, menés par des membres de la communauté éthiopienne, ont accusé les autorités de racisme et d’indulgence à l’égard de la conductrice qui avait renversé Rafael Adana, âgé de 4 ans, le 6 mai.

Le policier qui a été poignardé a été modérément blessé et transporté à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv pour y être soigné, a indiqué la police.

Une photo de la blessure, diffusée par la police, semble montrer une lacération entre le bas du cou et l’épaule droite du policier.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré : « Poignarder un policier, c’est franchir une ligne rouge. »

« Les manifestations sont un droit sacré dans un pays démocratique, mais nous n’accepterons pas… tout type de violence », a déclaré Netanyahu.

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, qui supervise la police, a déclaré : « Poignarder un policier est une ligne rouge très claire. »

« La liberté de manifester est un droit fondamental, mais le recours à la violence est impensable », a déclaré Ben Gvir. « Blesser la police et les forces de sécurité, c’est franchir toutes les limites et nous trouverons et inculperons l’agresseur. »

« Nous demandons à nos frères, sœurs et amis de faire preuve de retenue. La douleur est grande, mais nous ne voulons pas d’escalade, mais des solutions et la justice pour Rafael », a déclaré la famille d’Adana.

« La dernière chose que nous voulons ou dont nous avons besoin, c’est qu’ils dépeignent toute notre communauté comme violente et problématique. Ne les laissons pas emmener toute une communauté là où ils veulent », a déclaré la famille.

La police a indiqué qu’elle recherchait le suspect, qui a pris la fuite. « Nous prenons cet incident très au sérieux et nous ferons preuve de tolérance zéro contre les personnes qui s’en prendront à des agents de police qui agissent dans le cadre de la loi pour faire respecter l’ordre public et la sécurité des manifestants », a déclaré la police dans un communiqué.

Trois autres agents ont été blessés, selon la police, lorsque des manifestants ont jeté des pierres et d’autres objets dans leur direction. Au moins 10 personnes ont été arrêtées au cours de la manifestation pour avoir « jeté des pierres, attaqué des officiers de police et violé l’ordre public ».

Des membres de la communauté éthiopienne et d’autres activistes se heurtant à la police lors d’une manifestation concernant la gestion par la police d’un délit de fuite mortel, à Tel Aviv, le 23 août 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Des centaines de manifestants, principalement issus de la communauté éthiopienne d’Israël, se sont rassemblés à Tel Aviv pour attirer l’attention sur la mort d’Adana, renversé par une voiture alors qu’il se promenait avec son grand-père à Netanya à Shabbat. Grièvement blessé, il est décédé à l’hôpital quelques jours plus tard.

La conductrice, une femme de 70 ans, a fui les lieux, affirmant plus tard qu’elle n’avait « pas senti » le véhicule heurter quoi que ce soit. Elle s’est rendue à la police quelques heures plus tard et a témoigné de la collision, a rapporté la Douzième chaîne. Elle a été assignée à résidence.

Depuis lors, aucune charge n’a été retenue contre la conductrice, et la famille d’Adana ainsi que d’autres militants exigent que les procureurs prennent des mesures et autorisent la famille à visionner les images du délit de fuite.

Les enquêteurs ont tenté de déterminer si c’était la conductrice qui avait dévié de sa voie et heurté le garçon alors qu’il se trouvait sur le trottoir, ou si, au contraire, c’était ce dernier qui se trouvait sur la route, a rapporté la Douzième chaîne.

Adana appartenait à la communauté éthiopienne-israélienne. De nombreux activistes appartenant eux aussi à cette communauté réclament que des mesures soient prises. Ce n’est pas la première fois que cette communauté accuse les autorités d’appliquer un traitement juridique discriminatoire.

Rafael Adana. (Crédit : Facebook ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Mercredi, les manifestants ont bloqué une autoroute principale de Tel Aviv pour protester contre la manière dont la police a traité l’affaire.

La police a déclaré que les manifestants ont attaqué les agents lorsque ceux-ci ont commencé à les disperser de l’autoroute Ayalon à l’aide de grenades incapacitantes et de canons à eau. « Les émeutiers ont résisté avec force et ont jeté des objets sur la police », a déclaré la police.

La manifestation de mercredi était la dernière d’une série de manifestations liées à cette affaire.

Lundi matin, des dizaines de manifestants se sont rassemblés devant le bureau du procureur de l’État à Tel Aviv pour protester. Ils ont ensuite marché jusqu’à l’autoroute Ayalon, bloquant la circulation, avant d’être rapidement dispersés.

Les manifestants portaient des tee-shirts sur lesquels était imprimé le visage du garçon, scandaient « Justice pour Rafael » et portaient des pancartes sur lesquelles était écrit « Nous sommes tous Rafael ».

Les militants ont déclaré qu’ils avaient l’intention de continuer à manifester jusqu’à ce que la conductrice soit inculpée.

« S’il s’était appelé Rafael Heshin ou Rafael Rubinstein, il y aurait probablement déjà eu une inculpation », a déclaré le père du garçon à la foule, laissant entendre que la famille faisait l’objet d’une discrimination.

Or Yarok, une organisation de sécurité routière, a déclaré : « Il ne devrait pas y avoir de pardon pour un délit de fuite. L’État d’Israël doit déclarer la guerre aux conducteurs qui percutent quelqu’un et fuient les lieux sans apporter d’aide. »

Des membres de la communauté éthiopienne et d’autres personnes, lors d’une manifestation pour demander justice pour Rafael Adana, 4 ans, qui a été écrasé et tué dans un accident de voiture à Netanya en mai, bloquant l’autoroute Ayalon à Tel Aviv, le 21 août 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

En 2019, la communauté éthiopienne d’Israël avait organisé d’importantes manifestations à la suite de la mort d’un de ses membres, tué par un policier qui n’était pas en service.

En 2015, une grande manifestation de soutien à la communauté éthiopienne contre les brutalités policières et le racisme a tourné à la violence, transformant la place Rabin de Tel Aviv en une gigantesque bagarre de rue.

Les membres de la communauté ont également accusé les gouvernements successifs pour leur négligence à l’égard d’un Éthiopien-Israélien, Avraham Mengistu, qui serait détenu par le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.