Poutine fustige Netanyahu pour ses propos “inacceptables” sur l’attaque chimique syrienne
Rechercher

Poutine fustige Netanyahu pour ses propos “inacceptables” sur l’attaque chimique syrienne

Liberman avait déclaré qu'il était certain “à 100 %” qu'Assad avait donné l'ordre direct de cette attaque ; Netanyahu a demandé à Poutine la suppression de toutes les armes chimiques de Syrie

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec le président russe Vladimir Poutine lors de leur rencontre à Moscou, le 9 mars 2017. (Crédit : Pavel Golovkin/Pool/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec le président russe Vladimir Poutine lors de leur rencontre à Moscou, le 9 mars 2017. (Crédit : Pavel Golovkin/Pool/AFP)

Le président russe Vladimir Poutine a fustigé jeudi le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a attribué l’attaque chimique de mardi en Syrie au président syrien Bashar el-Assad. Cette attaque dans le nord de la Syrie a tué plus de 70 civils.

Poutine a dit au téléphone à Netanyahu que cette accusation était « infondée » et qu’il était « inacceptable » de tenir de tels propos « avant qu’il n’y ait une enquête complète », a indiqué le Kremlin.

Le bureau du Premier ministre a confirmé l’entretien téléphonique avec Poutine, mais n’a pas commenté ces propos en particuliers.

Selon le communiqué, Netanyahu a dit à Poutine, pendant l’appel, que la communauté internationale devait « achever ses efforts pour supprimer les armes chimiques de Syrie, comme cela a été accepté en 2013 », et exprimé sa sympathie après l’attentat du métro de Saint-Pétersbourg cette semaine.

Un enfant syrien inconscient à l'hôpital de Khan Sheikhun, une ville tenue par les rebelles de la province d'Idleb, après une attaque au gaz toxique, le 4 avril 2017. (Crédit : Omar Haj Kadour/AFP)
Un enfant syrien inconscient à l’hôpital de Khan Sheikhun, une ville tenue par les rebelles de la province d’Idleb, après une attaque au gaz toxique, le 4 avril 2017. (Crédit : Omar Haj Kadour/AFP)

Jeudi, le ministre de la Défense Avigdor Liberman s’était déclaré certain « à 100 % » qu’Assad avait donné l’ordre direct de cette attaque, alors que Moscou affirme que les forces syriennes du régime avait bombardé un entrepôt de produits toxiques appartenant aux rebelles.

Mardi, le Premier ministre avait déclaré que « les images choquantes de la Syrie doivent émouvoir chaque être humain. »

Il avait ajouté : « Israël condamne avec force l’utilisation des armes chimiques quelles que soient les circonstances et en particulier contre des civils sans défense. Israël appelle la communauté internationale à tenir sa promesse de 2013 et à débarrasser la Syrie de ses armes chimiques. »

« Quand j’ai vu les images des bébés suffoquant en raison d’une attaque chimique en Syrie, j’ai été choqué et scandalisé », a déclaré Netanyahu, cité par son bureau.

« J’appelle la communauté internationale à respecter ses engagements de 2013 et à retirer entièrement et définitivement ces armes atroces de Syrie », avait-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...