Salves de roquettes palestiniennes ciblent le sud d’Israël à l’aube
Rechercher

Salves de roquettes palestiniennes ciblent le sud d’Israël à l’aube

L’armée bombarde les bâtiments du Trésor, le quartier général de la Sécurité intérieure, les commando navals et un bunker situé sous une école; 8 Israéliens blessés à Petah Tikva

Salve de roquettes tirées depuis la bande de Gaza, sur Israël, le 12 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Khalil Hamra)
Salve de roquettes tirées depuis la bande de Gaza, sur Israël, le 12 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Khalil Hamra)

Les terroristes palestiniens de la bande de Gaza ont renouvelé leurs tirs de roquettes sur Israël jeudi à l’aube après une accalmie de trois heures. Au même moment, l’armée israélienne a continué d’attaquer des positions clés du Hamas, détruisant les bâtiments du Trésor du groupe terroriste et frappant d’autres hauts dirigeants.

Des sirènes avertissant de tirs de roquettes ont retenti dans les zones autour de la bande de Gaza jeudi matin, sans qu’aucun signalement immédiat de blessés ou de dommages matériels ne soit rapporté. Les attaques précédant l’aube étaient d’une faible ampleur en comparaison des pluies de roquettes qui ont été tirées vers Israël au cours des deux nuits précédentes.

En raison des tirs de roquettes continus vers le centre d’Israël, l’aéroport de Ben Gourion a été fermé aux vols commerciaux entrants jeudi matin, ces vols étant détournés vers l’aéroport Ramon au nord d’Eilat. Les avions privés et les avions de fret étaient toujours autorisés à atterrir à Ben Gourion, et les départs se poursuivaient normalement, a déclaré l’autorité aéroportuaire israélienne.

Quelque 150 roquettes et obus de mortier ont été tirés vers Israël depuis la bande de Gaza entre 20 heures mercredi et 6 heures du matin ce jeudi, dont 24 ont atterri à l’intérieur de l’enclave palestinienne, selon un décompte de Tsahal. Au total, les terroristes palestiniens ont tiré près de 1500 projectiles vers Israël depuis le début des combats lundi soir, avec environ un cinquième atterrissant à l’intérieur de Gaza, a indiqué l’armée israélienne.

Les batteries de défense antimissiles du Dôme de fer ont intercepté entre plusieurs dizaines et des centaines de projectiles tirés vers Israël, selon l’armée, qui refuse de donner des statistiques précises concernant cette question, car elles pourraient être utilisées par des groupes terroristes pour trouver des moyens de déjouer le système. L’armée israélienne a déclaré jeudi que le système de défense aérienne avait un taux d’interception d’environ 90 % des roquettes et obus de mortier tirés vers les zones peuplées.

Lors de l’attaque de roquette la plus grave ayant eu lieu durant la nuit, deux personnes ont été blessées modérément par des éclats d’obus, et six autres ont reçu un traitement médical en raison d’inhalations de fumée après qu’une roquette du Hamas de Gaza est tombée entre des maisons à Petah Tikva peu après minuit, provoquant un incendie. Les bâtiments proches du feu ont subi des dommages modérés.

L’armée israélienne a élargi mercredi soir et jeudi matin le périmètre de ses cibles dans la bande de Gaza pour y inclure les institutions que le Hamas utilise pour diriger l’enclave palestinienne, notamment le bâtiment du Trésor et les banques, a déclaré le porte-parole de Tsahal Hidai Zilberman.

En outre, l’armée de l’air israélienne a bombardé le quartier général de la sécurité intérieure du Hamas qui était utilisé dans des opérations de contre-espionnage, détruit la maison d’Iyad Tayeb, un commandant de bataillon de la branche militaire du Hamas, et tué une escouade des forces navales du Hamas, a déclaré Zilberman.

Le système de défense aérienne Dôme de fer d’Israël est activé pour intercepter une roquette tirée depuis la bande de Gaza, le 12 mai 2021. (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Avant l’aube jeudi matin, l’armée israélienne a également détruit un bunker du Hamas qui avait été construit sous une école « et à proximité d’autres bâtiments civils ». Israël accuse le groupe terroriste de positionner délibérément des cibles militaires dans des zones densément peuplées afin d’utiliser les civils vivant à proximité comme des boucliers humains.

D’après Zilberman, Tsahal a détruit la majeure partie de l’appareil interne de production de roquettes du Hamas, bombardant un grand nombre d’installations de production et de stockage d’armes. Cependant, il a déclaré que l’armée aura du mal à continuer de frapper les caches d’armes qui sont réparties dans toute la bande de Gaza. « S’il y existait des entrepôts abritant 100 roquettes, ils ont été détruits dès le premier jour de l’opération », a déclaré Zilberman.

Au total, l’armée israélienne a déclaré jeudi avoir bombardé plus de 600 cibles dans la bande de Gaza, dont plus de 100 au cours des dernières 24 heures.

La campagne de Tsahal à Gaza, officiellement baptisée « Opération Gardien des murs », a jusqu’à présent été menée principalement via des frappes aériennes, ainsi que des bombardements d’artillerie depuis le sol et la mer, mais l’armée a déclaré qu’elle se préparait à la possibilité d’une incursion terrestre.

Zilberman a déclaré que les plans d’incursion terrestre seraient présentés pour approbation à l’état-major de Tsahal jeudi, après quoi ils seraient transmis aux dirigeants politiques israéliens pour examen.

Tsahal a déployé ces derniers jours des troupes au sol supplémentaires – venant de la Brigade des parachutistes, de la Brigade d’infanterie Golani et de la 7e Brigade blindée – à la frontière avec Gaza, envoyant avec eux des chars et des véhicules blindés de transport de troupes, qui pouvaient être aperçus alors qu’ils étaient transportés sur des camions sur les autoroutes du sud d’Israël.

Au total, sept personnes ont été tuées en Israël : Leah Yom Tov, 63 ans de Rishon Lezion; Soumya Santosh, 32 ans, une aide-soignante originaire d’Inde décédée à Ashkelon; Nela Gurvitch, 52 ans, d’Ashkelon; Khalil Awwad, 52 ans, et sa fille de 16 ans, Nadeen, du village Dahmash, près de Lod; le sergent Omer Tabib, 21 ans et un enfant de 5 ans Ido Avigal à Sderot.

Le ministère de la Santé dirigé par le Hamas à Gaza a déclaré que le nombre de morts était passé à 72 Palestiniens, dont 16 enfants. L’armée israélienne a déclaré que des dizaines de personnes tuées étaient des membres de groupes terroristes, dont certains se préparaient activement à lancer des attaques contre Israël lorsqu’ils ont été touchés.

Le Jihad islamique palestinien a confirmé la mort de sept de ses membres, tandis que le Hamas a reconnu qu’un haut commandant et plusieurs autres membres du mouvement avaient été tués. Israël et un groupe palestinien de défense des droits humains, Défense pour les enfants, ont déclaré que plusieurs des civils avaient été tués par des roquettes du Hamas tombant à l’intérieur de Gaza, et non par des attaques israéliennes.

L’armée israélienne affirme également que le nombre de terroristes tués jusqu’à présent est bien plus élevé que ce que le Hamas a reconnu officiellement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...