Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Tlaib : Biden paiera dans les urnes d’avoir défendu le « fou génocidaire Netanyahu »

L'élue d'extrême-gauche considère les électeurs "complices" du soutien du président aux ventes d'armes à Israël, de son opposition aux actions anti-Israël sur les campus et de ses critiques de la CPI

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

La représentante américaine Rashida Tlaib et des employés d'université lors d'une conférence de presse intitulée « Les syndicats défendent la liberté d'expression sur les campus », au Capitole, à Washington, le 23 mai 2024. (Crédit : Michael A. McCoy/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/Getty Images via AFP)
La représentante américaine Rashida Tlaib et des employés d'université lors d'une conférence de presse intitulée « Les syndicats défendent la liberté d'expression sur les campus », au Capitole, à Washington, le 23 mai 2024. (Crédit : Michael A. McCoy/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/Getty Images via AFP)

La représentante américaine d’extrême-gauche Rashida Tlaib a averti dimanche que les Américains pro-palestiniens feraient payer à l’administration du président Joe Biden et aux législateurs du Congrès leur soutien à Israël au cours de la prochaine saison électorale.

« Il est honteux que l’administration de Joe Biden et mes collègues du Congrès continuent de dénigrer [les étudiants pro-palestiniens et anti-Israël des campus universitaires] qui manifestent pour sauver des vies, quelles que soient leur foi ou leur origine ethnique. C’est lâche. Mais nous n’allons pas l’oublier en novembre, n’est-ce pas ? », a déclaré Tlaib lors d’un discours prononcé à la People’s Conference for Palestine à Détroit.

Des intervenants affiliés au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) – un groupe terroriste désigné comme tel notamment par les États-Unis – ont participé à cette conférence. Les intervenants ont exprimé leur soutien au terrorisme et à d’autres actes de « résistance [nom que se donnent les groupes terroristes islamistes anti-Israël] » violente contre Israël, notamment l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre, au cours duquel près de 1 200 Israéliens ont été tués et 252 ont été pris en otage, pour la plupart des civils.

Il n’était pas clair si les participants exaspérés par le soutien de Biden à Israël iraient jusqu’à voter pour l’ancien président et candidat républicain Donald Trump, mais beaucoup ont mené des campagnes exhortant les électeurs à voter « blanc » en guise de protestation lors des primaires démocrates. Certains pourraient choisir de rester à la maison dans ce qui sera certainement une élection très serrée en novembre.

Bien que Tlaib soit démocrate, donc du même camp que Biden, ses remarques ont laissé planer une certaine ambiguïté quant à savoir si elle accepterait que Trump reprenne ses fonctions à la suite de sa frustration à l’égard de Biden.

« Le président Biden, j’espère que vous nous entendez haut et fort. Attaquer l’autorité de la Cour pénale internationale [CPI] et interférer dans le processus juridique n’est rien d’autre qu’une tentative d’empêcher le fou maniaque génocidaire [le Premier ministre Benjamin] Netanyahu et les hauts responsables israéliens de répondre de leurs crimes contre l’Humanité », a déclaré Tlaib sous les acclamations de la foule présente à la conférence de dimanche.

« Vous êtes un complice, président Biden », a-t-elle crié, déplorant son soutien à l’aide à la sécurité d’Israël. Les États-Unis ne reconnaissent pas l’autorité de la CPI.

Elle a reproché à Biden et aux législateurs américains d’être plus indignés par les campements anti-Israël sur les campus universitaires que par les scènes qui se déroulent à Gaza.

Plus de 35 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Israël dit avoir tué 15 000 terroristes au combat. Tsahal affirme également avoir tué un millier de terroristes à l’intérieur du pays le 7 octobre.

« Nous allons marcher, nous allons faire bouger le Congrès et nous allons faire bouger la Maison Blanche. Parce qu’ils n’ont pas d’autre choix. Nous n’irons nulle part », a prévenu Tlaib, qui a terminé son discours en scandant “Libérez, libérez la Palestine.”

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.