Un homme avoue avoir poignardé son ex-femme, mais qu’il ne voulait pas la tuer
Rechercher

Un homme avoue avoir poignardé son ex-femme, mais qu’il ne voulait pas la tuer

Rabia Knaaneh, aux antécédents de violence domestique, restera derrière les barreaux; il dit que la chasse à l'homme de la police pendant sa cavale était "de mauvaise qualité"

Rabia Knaaneh, soupçonnée d'avoir assassiné son ex-femme, est convoquée pour une audience au tribunal de Nazareth, le 8 décembre 2020. (David Cohen/Flash90)
Rabia Knaaneh, soupçonnée d'avoir assassiné son ex-femme, est convoquée pour une audience au tribunal de Nazareth, le 8 décembre 2020. (David Cohen/Flash90)

Un homme ayant des antécédents de violence domestique, en fuite depuis trois semaines après avoir poignardé son ex-femme, a affirmé mardi qu’il n’avait pas l’intention de la tuer.

Le tribunal de Nazareth a ordonné à Rabia Knaaneh de rester derrière les barreaux pendant au moins huit jours supplémentaires lors d’une audience de mise en accusation mardi, au lendemain de sa capture.

Knaaneh, 40 ans, est soupçonné d’avoir assassiné son ex-femme, Wafa Knaaneh, 37 ans.

En marge de l’audience, Knaaneh, qui a été arrêté alors qu’il tentait de voler une voiture, a admis avoir poignardé Wafa, mais a nié l’avoir tuée délibérément.

Wafa Knaaneh, 37 ans, dont le mari a été arrêté après l’avoir poignardée à mort, le 16 novembre 2020, à Arraba. (Autorisation)

« Je ne nie pas l’avoir poignardée. Je l’ai poignardée deux fois à l’épaule », a déclaré M. Knaaneh aux journalistes au tribunal. « Je ne voulais pas la tuer, je l’aime. Je l’ai fait parce que j’étais énervé. »

Knaaneh a déclaré qu’il avait passé les trois semaines en fuite dans une forêt près de chez lui et qu’il n’avait pas reçu d’aide d’amis ou de parents pendant cette période.

« Je ne me suis pas caché. J’étais près de ma maison dans la forêt tout le temps », a-t-il dit. « La police a fait un travail de mauvaise qualité. »

La famille de la victime avait auparavant affirmé que la police avait cessé de rechercher le suspect. La police a nié l’accusation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...