Un homme de Jérusalem Est accusé d’avoir prévu des attaques et de soutenir le Hamas
Rechercher

Un homme de Jérusalem Est accusé d’avoir prévu des attaques et de soutenir le Hamas

Le résident de Ras al-Amoud aurait tenté d’acheter une arme pour mener une attaque dans la capitale ; selon les autorités, une “attaque sérieuse” a été évitée

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'une attaque terroriste dans le quartier Sheikh Jarrah de Jérusalem Est, le 9 octobre 2016. (Crédit : Shlomi Cohen/Flash90)
Forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'une attaque terroriste dans le quartier Sheikh Jarrah de Jérusalem Est, le 9 octobre 2016. (Crédit : Shlomi Cohen/Flash90)

Un habitant de Jérusalem Est a été arrêté pour avoir prévu des attaques à main armée contre des forces de sécurité et des civils israéliens, ont annoncé jeudi des responsables israéliens.

Muhammad Mussa Abbasi, 25 ans, originaire du quartier Ras al-Amoud de la capitale, a été arrêté il y a trois semaines, a annoncé le Shin Bet dans un communiqué, après avoir autorisé la publication de ces informations.

Ces derniers mois, Abbasi avait prévu de mener des attaques à main armée à Jérusalem Est, et a tenté sans succès d’obtenir une arme à cet effet. Le suspect a également tenté d’obtenir des informations sur la fabrication de bombes artisanales, mais n’a cependant pas mis en œuvre cette idée, selon le Shin Bet.

Les enquêteurs ont également découvert qu’Abbasi avait été impliqué dans plusieurs attaques pendant lesquelles des cocktails Molotov, des pierres et des pétards avaient été jetés dans la capitale sur les forces de sécurité et des véhicules israéliens.

Il a été accusé par la cour du district de Jérusalem de conspiration en vue de commettre un attentat à Jérusalem, destruction de preuve, obstruction à la justice, soutien à un groupe terroriste, blessure avec intention grave, fabrication et port d’arme, et agression aggravée d’un policier, selon le bureau du procureur.

Le procureur de l’Etat compte demander sa détention jusqu’à la fin des procédures juridiques, a annoncé le Shin Bet.

Hormis ses projets de tirer sur des civils et des forces de sécurité, Abbasi a également publié des messages sur sa page Facebook incitant à la violence, appelant à des attaques terroristes contre Israël, et soutenant l’organisation terroriste du Hamas.

Selon les responsables, Abbasi a exprimé son soutien au terroriste qui a attaqué le bus 12 du quartier Talpiot de Jérusalem en avril dernier, et les tireurs du marché Sarona de Tel Aviv qui ont tué quatre personnes en juin dernier.

« L’arrestation d’Abbasi, et ce qui ressort de son interrogatoire, démontrent une fois encore le niveau de menace élevé des actes d’attaquants solitaires qui sont influencés par les incitations à la violence sur diffusées sur Internet par des organisations terroristes, en particulier le Hamas, et qui incitent à mener des attaques », a déclaré le Shin Bet.

La police scientifique examine la scène de l'explosion d'un bus à Jérusalem, le 18 avril 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
La police scientifique examine la scène de l’explosion d’un bus à Jérusalem, le 18 avril 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le 18 avril, Abed al-Hamid Abu Srour, habitant de Cisjordanie de 19 ans, avait fait exploser une bombe dans un bus de la capitale, se tuant lui-même et blessant 21 personnes.

Le 8 juin, deux Palestiniens de Cisjordanie avaient ouvert le feu dans un restaurant du marché Sarona de Tel Aviv, tuant quatre personnes et en blessant 41. Les tireurs avaient fui les lieux avant d’être arrêtés vivants par des gardes de sécurité privée et la police.

Ces deux attentats ont eu lieu pendant une vague d’attaques palestiniennes, notamment au couteau, qui a commencé en octobre dernier et s’est apaisée cet été.

Le 9 octobre, un homme armé lié au Hamas avait ouvert le feu près du centre de Jérusalem, tuant deux personnes avant d’être abattu par la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...