Rechercher

Un homme tué par balle à Lod, la police soupçonne une dispute entre familles rivales

La victime, âgée de 48 ans, était apparemment un chauffeur de bus qui n'était pas impliqué dans le crime organisé

Capture d'écran d'une vidéo montrant la scène d'une fusillade mortelle dans la ville de Lod, le 15 décembre 2021. (Ynet news)
Capture d'écran d'une vidéo montrant la scène d'une fusillade mortelle dans la ville de Lod, le 15 décembre 2021. (Ynet news)

Un homme a été tué par balle à Lod mercredi matin, dans un incident potentiellement lié une vieille querelle entre deux familles criminelles rivales de la ville.

La fusillade, le deuxième incident de ce type cette semaine qui serait attribué au crime organisé, s’inscrit intervient alors que le gouvernement redouble d’efforts pour réprimer la violence endémique dans les communautés arabes israéliennes.

La victime, âgée de 48 ans, était un chauffeur de bus qui se rendait à son travail, selon le site d’information Ynet.

La vidéo du lieu de la fusillade semble montrer que l’homme a été abattu alors qu’il était assis sur le siège du conducteur d’un bus.

Les secouristes l’ont déclaré mort sur place et la police a ouvert une enquête sur l’incident.

La victime est membre d’une famille impliquée dans une querelle avec une autre famille, ce qui conduit la police à soupçonner que la dispute en question est le motif du meurtre, selon les médias israéliens.

Une source policière a déclaré au quotidien Haaretz que la victime n’était pas directement impliquée dans la querelle et ne faisait pas partie du crime organisé. La source a émis l’hypothèse qu’il a été ciblé simplement en raison de sa relation avec l’une des familles.

Une voiture de patrouille de police en feu dans la ville de Lod, le 12 mai 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Dans le même temps, les pompiers ont répondu à l’incendie d’une voiture et d’un camion à Lod, et la police a ouvert une enquête pour savoir s’il y avait un lien entre cet incident et le meurtre du chauffeur de bus, a rapporté Ynet.

Depuis le début de l’année, cinq Arabes ont été assassinés à Lod, une ville dont la population est mixte, arabe et juive.

La fusillade a eu lieu le lendemain de la visite du chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, au poste de police de Lod.

Shabtai a ordonné que deux policiers en moto supplémentaires soient déployés dans la ville afin d’améliorer les temps de réponse aux incidents.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...