L’ado palestinien tué par l’armée ne jetait pas de cocktails Molotov
Rechercher

L’ado palestinien tué par l’armée ne jetait pas de cocktails Molotov

Il avait été annoncé que Mahmoud Badran, 15 ans, jetait des cocktails Molotov sur des voitures ; les Palestiniens fustigent Netanyahu

Des voitures israéliennes passent par un point de contrôle sur la route 443, en Cisjordanie. (Crédit : Gili Yaari/Flash90)
Des voitures israéliennes passent par un point de contrôle sur la route 443, en Cisjordanie. (Crédit : Gili Yaari/Flash90)

Les troupes israéliennes ont abattu un adolescent palestinien et en ont blessé plusieurs autres qui étaient initialement suspectés d’être impliqués dans une attaque aux jets de pierre mardi matin, mais n’y auraient en fait pas participé, a annoncé l’armée israélienne.

L’armée a ouvert une enquête sur l’incident, qui a eu lieu près de Jérusalem et du village palestinien de Beit ur al-Tahta, a déclaré un porte-parole de l’armée.

Trois Israéliens ont été blessés par des éclats de verre de pare-brise fracassés par les jets de pierre et de bouteilles quand leur voiture a été bombardée de pierres sur la route 443, qui relie Jérusalem et Tel Aviv et traverse la Cisjordanie à l’ouest de Jérusalem sur plusieurs kilomètres, a annoncé l’armée israélienne. Plusieurs véhicules ont été endommagés.

L’armée avait initialement affirmé que le groupe de Palestiniens qui avait été visé était responsable des jets de pierres et de cocktails Molotov, mais a ensuite retiré cette déclaration.

La route 443 (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)
La route 443 (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)

Aucune des personnes blessées ne seraient impliquées dans l’incident, a déclaré un porte-parole de l’armée au Times of Israël.

L’armée a déclaré que les troupes avaient tiré sur au moins deux hommes, « après qu’un certain nombre de Palestiniens ont jeté des pierres et des cocktails Molotov sur les véhicules roulant sur la route 443, près du village de Beit Sira. »

L’armée n’a confirmé que la mort d’un Palestinien, et pas le nombre total de personnes blessées. Des responsables de la sécurité palestiniens ont déclaré à l’agence de presse Maan que quatre autres personnes avaient été blessées dans l’incident.

L’un des blessés ne serait pas un résident de Cisjordanie, mais du Qatar, et était en vacances pour voir sa famille pendant le Ramadan, a déclaré au quotidien israélien Haaretz le chef du conseil local palestinien.

Les médias palestiniens ont identifié l’adolescent tué comme Mahmoud Badran, 15 ans. Il était originaire du village de Kafr Qadum, à l’est de Qalqilya.

Dawood Kharroub, Muhammad Kharroub et Ahd Ikram Suleiman feraient partie des blessés, l’identité du quatrième étant toujours inconnue, a annoncé Maan.

Le ministère des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne (AP) a fustigé l’assassinat, parlant d’une « exécution », et la « réaction [du Premier ministre Benjamin Netanyahu] à l’adoption par l’Union européenne de l’initiative française », faisant référence au récent soutien de l’Union à la conférence organisée par les Français pour un plan de paix régional.

L’AP a également appelé les organisations de défense des droits de l’Homme palestiniennes, régionales et internationales « à documenter rapidement les circonstances de ce crime de haine » pour qu’il puisse être jugé devant des tribunaux nationaux et internationaux.

Depuis le début des violences en octobre dernier, 33 Israéliens et quatre ressortissants étrangers ont été assassinés dans des attaques palestiniennes au couteau, à main armée et à la voiture bélier. Plus de 200 Palestiniens ont également été tués – les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

Les trois derniers mois ont vu un net recul du nombre d’attaques terroristes palestiniennes en Israël et en Cisjordanie. La dernière attaque ayant fait plusieurs victimes a eu lieu ce mois-ci, quand deux hommes terroristes palestiniens ont ouvert le feu dans un café du marché Sarona de Tel Aviv et ont tué quatre personnes.

L’AFP et l’équipe du Times of Israël ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...