Un soldat syrien arrêté pour une demande en mariage en ligne à la fille d’Assad
Rechercher

Un soldat syrien arrêté pour une demande en mariage en ligne à la fille d’Assad

Malgré les mises en garde du public, Yazan Soltani a continué à poster des vidéos sur les réseaux sociaux en déclarant son amour pour Zein Assad, la fille du dictateur

Le dictateur syrien Basher Assad et sa fille Zein (Capture d'écran : Twitter)
Le dictateur syrien Basher Assad et sa fille Zein (Capture d'écran : Twitter)

Un soldat syrien qui avait posté une série de vidéos sur les réseaux sociaux faisant état de son amour éternel pour la fille du dictateur syrien, qui est âgée de 16 ans, et qui l’aurait demandé en mariage aurait été arrêté samedi par le régime.

Le soldat, qui s’appelait Yazan Soltani, avait commencé à poster des vidéos, la semaine dernière, adressées à Zein Assad, la seule fille d’Assad.

« Je t’aime, je t’aime véritablement », disait Soltani dans un clip. « Je suis fou de toi. Tu m’appartiens et je t’appartiens. Deviens mienne », s’exclamait-il dans une courte vidéo qui a provoqué un tollé en Syrie.

« Tu es mienne pour toujours, jusqu’à la fin des temps, je ne t’abandonnerai jamais quoi qu’il puisse arriver », ajoutait-il.

Tandis que certains l’avaient félicité pour son amour, une majorité d’internautes l’avaient mis en garde contre le danger de s’attaquer à la famille Assad. Au cours de la guerre civile syrienne, qui dure depuis presque une décennie, des centaines de milliers de citoyens sont morts et des dizaines de milliers d’opposants au régime ont disparu après avoir été placés en détention.

« Je te parle en frère et je vais te donner un conseil », avait dit un blogueur syrien. « D’autres avant toi se sont présentés sur les réseaux sociaux et ils ont fait de toutes petites demandes, et on ne les voit plus aujourd’hui. A mon avis, tu es trop près de la ligne rouge ».

Samedi, un individu se présentant comme le frère de Soltani a écrit sur la page de ce dernier que le soldat avait été arrêté et qu’il avait été victime de violences.

D’autres messages publiés sur la page, depuis, ont appelé le président américain Donald Trump à assassiner Bachar al-Assad et à ce que soit libéré « le héros Yazad ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...