L’investisseur milliardaire Steve Schwarzman, qui a siégé dans un Conseil d’entreprise pour le président américain Donald Trump, a déclaré qu’il avait reçu des centaines d’e-mails le taxant de nazi, après le défilé des suprématistes blancs à Charlottesville.

Schwarzman, cofondateur et PDG de Blackstone Group, a déclaré dans un discours mardi à New York que les Conseils d’entreprises de Trump, notamment le Strategic and Policy Forum qu’il a présidé, a été dissous après que des membres ont été soumis à une pression dans le contexte des manifestations en Virginie pour le maintien de statues des Confédérés.

« Les gens étaient sous une pression surprenante mais légitime », a-t-il déclaré mardi à la conférence de CNBC Institutional Investor Delivering Alpha.

« C’était assez clair que le pays lui-même semblait perdre le contrôle. Nous avons décidé qu’il y avait trop de pression pour trop de personnes qui dirigeaient des entreprises publiques. »

Schwarzman a indiqué que les actionnaires ont fait pression sur leurs présidents pour qu’ils coupent leurs liens avec Trump.

« Vous auriez dû voir les courriers que j’ai reçu, a ajouté Schwarzman. J’ai été accusé par certains d’être nazi. Enfin, je suis Juif, c’est absurde. »

Schwarzman est l’un des plus proches alliés de Trump à Wall Street, selon le Washington Post. Il n’a pas souhaité dévoiler la fréquence de ses échanges avec le président.