10 joueurs de baseball américains font leur alyah pour défendre Israël aux JO
Rechercher

10 joueurs de baseball américains font leur alyah pour défendre Israël aux JO

Principalement constitué de lanceurs, le groupe souhaite faire sélectionner l'équipe israélienne à Tokyo en 2020

Des joueurs israéliens alignés pour l'hymne national au Classique mondial de baseball, à Tokyo, le 13 mars 2017. (Crédit ! Matt Roberts/Getty Images)
Des joueurs israéliens alignés pour l'hymne national au Classique mondial de baseball, à Tokyo, le 13 mars 2017. (Crédit ! Matt Roberts/Getty Images)

Dix joueurs de base-ball juifs américains ont décidé d’obtenir la double nationalité, en partie pour aider le pays à se qualifier pour les Jeux Olympiques de 2020.

Certains des joueurs, qui entameront les démarches la semaine prochaine auprès du ministère de l’Intérieur, avaient représenté Israël l’an dernier au Classique mondial de base-ball, où l’équipe israélienne avait fait sensation en allant jusqu’en quart de finale.

Le Jewish Baseball News a été le premier média à annoncer la démarche de ces joueurs mercredi.

Si les joueurs du Classique mondial de base-ball peuvent se contenter d’être éligibles à la citoyenneté d’un pays pour jouer dans son équipe, aux Jeux Olympiques, les joueurs doivent la détenir pour le représenter. Il doivent également justifier d’un an de citoyenneté d’un pays avant de participer aux tournois pré-olympiques, qui commencent pendant l’été 2019.

Parmi les joueurs qui ont prévu de faire leur alyah la semaine prochaine, cinq ont joué avec l’équipe israélienne au Classique mondial de base-ball : Corey Bakey, ancien de la ligue majeure ; Gabe Cramer, joueur pour la ligue mineure des Kansas City Royals ; Blake Gailen et Joey Wagman, qui jouent pour l’Independent League, et Alex Katz, membre de la ligue mineure des Orioles de Baltimore.

Les autres sont Eric Brodkowitz, un ancien joueur universitaire ; Jonathan de Marte, qui joue pour l’Independent League ; Jeremy Wolf, ancien joueur de la ligue mineure, Jon Moscot et Zack Weiss, agents libres de la ligue majeure de baseball.

Huit des dix joueurs sont des lanceurs.

Peter Kurz, président de l’association israélienne de baseball, a pris contact avec les joueurs juifs américains pour évaluer l’intérêt d’obtenir la citoyenneté israélienne.

Moscot, qui a des proches qui vivent en Israël, notamment un oncle et des cousins, s’est rendu en Israël avant le Classique et a été impressionné par le niveau de baseball.

« J’ai vu ce que [le base-ball] faisait pour la jeunesse en Israël, et j’ai voulu faire partie de cela », a déclaré Moscot, lanceur pour les Cincinnati Reds en 2015 et 2016, au Jewish Baseball News.

« Être capable de revenir aux racines de la religion et faire partie de quelque chose de grand en faveur du baseball et de la communauté juive… je me suis dit que c’était une super opportunité. »

L’équipe nationale de baseball célèbre sa victoire contre les Pays-Bas au Classique mondial de baseball à Séoul le 9 mars 2017. (Crédit : AFP/Jung Yeon-Je)

En raison de leur âge, les joueurs de base-ball n’auront pas à effectuer leur service militaire en Israël.

C’est la première fois depuis les JO de 2008 que le base-ball sera présent à Tokyo en 2020. La compétition rassemblera six équipes seulement.

Les dix joueurs sont attendus pour un match avec l’association israélienne de baseball au terrain du village baptiste à Petach Tikvah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...