Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

45 000 signatures sur une pétition pour la libération des otages pris en Israël par le Hamas

Parmi les signataires figurent des artistes ou auteurs, dont Charlotte Gainsbourg, Joann Sfar, Yvan Attal, Michel Boujenah, de nombreux élus Renaissance ainsi que d'anciens ministres d'Emmanuel Macron

Un manifestant brandissant une pancarte "Libérez les otages" lors d'un rassemblement en soutien au peuple israélien, à Nice, sur la Côte d'Azur, le 9 octobre 2023. (Crédit : Valery Hache/AFP)
Un manifestant brandissant une pancarte "Libérez les otages" lors d'un rassemblement en soutien au peuple israélien, à Nice, sur la Côte d'Azur, le 9 octobre 2023. (Crédit : Valery Hache/AFP)

De nombreux élus et artistes, comme Carla Bruni-Sarkozy ou Juliette Binoche, font partie des quelque 45 000 signataires d’une pétition pour la libération des otages pris en Israël par le Hamas ce week-end, lancée lundi sur le site Change.org.

Cette pétition a été lancée par une personnalité du monde de la communication qui a souhaité conserver l’anonymat, a indiqué change.org.

« Ils sont une centaine au moins à avoir été kidnappés lors de l’abominable assaut terroriste du Hamas qui a fait plus de 1 200 morts en Israël, ce samedi 7 octobre » (…). Pour eux, nous devons être des milliers à porter haut la voix de l’humanité et de la raison : celle de la libération immédiate et inconditionnelle des civils, des femmes, des enfants, des adolescents, des personnes âgées », réclame la pétition.

(Le bilan est depuis, monté à 1 300 morts.)

Parmi les signataires figurent des artistes ou auteurs, dont Charlotte Gainsbourg, Dominique Farrugia, Joann Sfar, Yvan Attal, Michel Boujenah, Emmanuelle Béart, Thomas Dutronc, Patrice Leconte, Renaud Capuçon ou encore Anne Roumanoff. De nombreux élus Renaissance ainsi que d’anciens ministres d’Emmanuel Macron ont également signé, comme Christophe Castaner et Jean-Michel Blanquer, ainsi que le maire de Nice, Christian Estrosi.

Dans la bande de Gaza, des dizaines d’Israéliens et d’étrangers, soldats, civils, enfants et femmes, seraient aux mains du Hamas, qui menace de les exécuter, depuis son offensive en Israël, la plus meurtrière depuis la création de l’Etat hébreu il y a 75 ans, avec plus de 1 300 morts côté israélien.

L’Israélienne Noa Argamani kidnappée par un terroriste du Hamas dans le sud d’Israël, le 7 octobre 2023. (Capture d’écran : used in accordance with clause 27a of the copyright law)

Les autorités israéliennes recensent 150 otages mais des centaines de personnes sont encore portées disparues et des corps toujours en cours d’identification. Aucune libération officielle n’est intervenue pour le moment.

A Gaza, enclave sous contrôle du Hamas où vivent 2,3 millions d’habitants soumise à un blocus terrestre, aérien et maritime depuis 2006, les autorités sanitaires ont fait état de plus de 1 350 morts dans les frappes israéliennes de représailles. Le territoire est désormais en état de siège, privé d’approvisionnements en eau, en électricité et en nourriture, coupés par Israël afin de paralyser le Hamas.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.