Israël en guerre - Jour 285

Rechercher

A Gaza City, des frappes nocturnes ont visé des terroristes qui avaient pris part au massacre du 7 octobre et détenu des otages

Le Hamas confirme la mort de la sœur de Haniyeh dans une frappe de nuit à Gaza City ; Los Angeles : Des activistes pro-israéliens protestent contre les violences survenues à un rassemblement pro-palestinien près d’une synagogue

Des soldats de Tsahal vus en train d'opérer dans la bande de Gaza dans cette photo de handout publiée le 21 juin 2024. (Crédit : Tsahal)
Des soldats de Tsahal vus en train d'opérer dans la bande de Gaza dans cette photo de handout publiée le 21 juin 2024. (Crédit : Tsahal)

Tsahal dit avoir frappé plusieurs cibles du Hezbollah au Liban aujourd’hui

Les avions de chasse israéliens ont frappé aujourd’hui un bâtiment utilisé par le Hezbollah, un poste d’observation et d’autres infrastructures dans le sud du Liban, à Kfarchouba, Ayta ash-Shab et Khiam, selon l’armée.

Elle a publié des images de ces frappes.

Tsahal affirme avoir également bombardé à l’artillerie plusieurs autres zones dans le sud du Liban.

L’armée indique qu’un drone s’est écrasé près d’Eilat, l’interception aurait échoué

L’armée israélienne a confirmé qu’un drone s’était écrasé près d’Eilat, mais n’a pas indiqué qu’il avait été intercepté.

Dans un communiqué, l’armée a indiqué qu’elle avait suivi le drone alors qu’il s’approchait d’Israël en provenance de la mer Rouge.

« Le dispositif s’est écrasé dans une zone offshore jouxtant Eilat », précisait le communiqué, notant qu’il n’a pas pénétré dans l’espace aérien israélien.

« Par ailleurs, un intercepteur a été tiré sur le navire au cours de l’incident », est-il précisé, sans indiquer si l’opération avait réussi.

Le communiqué semble confirmer les vidéos montrant un missile intercepteur s’écrasant dans l’eau peu après avoir été tiré depuis un endroit proche de la ville, et un autre objet explosant au moment où il semble toucher l’eau près de la ville.

Des incendies criminels suspectés près d’un hôpital et d’une base à Jérusalem maîtrisés

Un incendie brûle sur le mont Scopus à Jérusalem, le 25 juin 2024. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
Un incendie brûle sur le mont Scopus à Jérusalem, le 25 juin 2024. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

Les pompiers ont réussi à maîtriser un important incendie qui s’était déclaré à proximité d’un hôpital et d’une base militaire sur le mont Scopus à Jérusalem, au bout d’environ trois heures, ont annoncé les autorités.

Selon le Service d’incendie et de secours, deux incendies se sont déclarés dans la zone juste avant 22 heures et ont été attisés par des vents violents, menaçant l’hôpital Hadassah et la base militaire d’Oferet.

Les pompiers, assistés de la police et des troupes, ont réussi à créer des lignes de défense autour de l’hôpital et de la base, a indiqué le service plus tôt.

Selon un article non confirmé de la Douzième chaîne, les autorités soupçonnent les incendies d’avoir été déclenchés par des cocktails Molotov lancés depuis le quartier palestinien voisin d’Issawiya.

« Plusieurs équipes resteront sur place pendant la nuit et la matinée pour finir d’éteindre l’incendie, empêcher les flammes de se rallumer et défendre la zone contre d’autres départs de feu ou des jets de bombes incendiaires », a précisé le service de lutte contre les incendies dans un communiqué.

Yisrael Shomer prend la tête de la division des opérations de Tsahal ; Le chef sortant dirigera les Renseignements

Le général de brigade Yisrael Shomer, le nouveau chef de la division des opérations lors d'une cérémonie de passation de pouvoir au QG de Tsahal à Tel Aviv, le 25 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Le général de brigade Yisrael Shomer, le nouveau chef de la division des opérations lors d'une cérémonie de passation de pouvoir au QG de Tsahal à Tel Aviv, le 25 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le général de brigade Yisrael Shomer a pris ses fonctions à la tête de la Division des opérations de Tsahal, une unité relevant de la Direction des opérations.

Shomer vient remplacer le général de brigade Shlomi Binder, qui a occupé ce poste ces deux dernières années et qui devrait devenir le prochain chef des services de Renseignement de l’armée.

Shomer était jusqu’à récemment le commandant de la 146e division, la plus grande division de réservistes de Tsahal, qui opère en Galilée occidentale depuis le début de la guerre.

Binder devrait remplacer le général de division Aharon Haliva à la tête du Directorat des Renseignements militaires prochainement.

Le commandant de la division de Galilée, le général de brigade Shlomi Binder, participe à un exercice simulant des combats à la frontière libanaise dans le nord d’Israël, le 10 février 2021. (Crédit : armée israélienne)

Des drones tirés depuis le Liban déclenchent des incendies près de la communauté nord de Dishon

Les équipes des services d'incendie et de secours luttent contre un incendie déclenché par des drones présumés lancés sur le nord d'Israël depuis le Liban, le 25 juin 2024. (Service d'incendie et de secours)
Les équipes des services d'incendie et de secours luttent contre un incendie déclenché par des drones présumés lancés sur le nord d'Israël depuis le Liban, le 25 juin 2024. (Service d'incendie et de secours)

Deux drones lancés depuis le Liban ont été abattus il y a peu de temps par les défenses aériennes au-dessus de la communauté nord de Dishon, selon l’armée.

À la suite de ces interceptions, des incendies se sont déclarés dans la zone.

Selon les services d’incendie et de secours, cinq équipes sont sur place pour lutter contre l’incendie.

Pendant ce temps, Tsahal affirme avoir frappé des bâtiments utilisés par le Hezbollah et d’autres infrastructures à Khiam et Odaisseh.

Une vidéo de Tsahal montre la découverte d’un tunnel piégé dans une maison de Rafah

Des soldats de la brigade Nahal interviennent à Rafah, dans le sud de Gaza, dans une photo publiée le 25 juin 2024. (Armée israélienne)
Des soldats de la brigade Nahal interviennent à Rafah, dans le sud de Gaza, dans une photo publiée le 25 juin 2024. (Armée israélienne)

L’armée a diffusé des images de la découverte d’un tunnel piégé dans une maison de Rafah, dans le sud de Gaza.

Le tunnel a été découvert par la brigade Nahal.

Selon Tsahal, les soldats de Nahal ont trouvé de nombreuses armes ainsi que du matériel militaire lors de récentes opérations à Rafah.

Selon Tsahal, 24 terroristes arrêtés pendant la nuit en Cisjordanie

Cette photo distribuée par l’armée le 25 juin 2024 montre des soldats israéliens déployés en Cisjordanie. (Armée israélienne)
Cette photo distribuée par l’armée le 25 juin 2024 montre des soldats israéliens déployés en Cisjordanie. (Armée israélienne)

L’armée a fait savoir que les forces de sécurité israéliennes avaient interpelé 24 suspects et découvert des caches d’armes lors d’opérations anti-terroristes nocturnes en Cisjordanie.

Selon le communiqué de l’armée israélienne, 14 de ces suspects ont été interpelés dans le camp de réfugiés de Balata, près de Naplouse, où les soldats ont également confisqué des armes et détruit des explosifs.

Tsahal a par ailleurs déclaré que des hommes armés avaient ouvert le feu sur un véhicule militaire dans le nord de la Cisjordanie, sans toutefois faire de blessés. Les soldats ratissaient la zone à la recherche d’hommes armés.

L’armée a fait savoir que des émeutes avaient éclaté à Ramallah suite à l’arrestation d’un suspect et que les soldats avaient utilisé des moyens de dispersion anti-émeute contre les jets de pierres.

Tsahal estime à 4 150 le nombre des suspects arrêtés en Cisjordanie depuis le 7 octobre, dont 1 750 appartiennent au Hamas.

Saar dit à l’ambassadeur américain que le Hamas doit être renversé, même en cas d’accord sur les otages

Le chef de Tikva Hadasha, Gideon Saar, avec l’ambassadeur des États-Unis en Israël, Jack Lew, à la Knesset à Jérusalem, le 25 juin 2024. (Autorisation)
Le chef de Tikva Hadasha, Gideon Saar, avec l’ambassadeur des États-Unis en Israël, Jack Lew, à la Knesset à Jérusalem, le 25 juin 2024. (Autorisation)

L’ambassadeur américain en Israël, Jack Lew, s’est entretenu avec le chef du parti Tikva Hadasha, Gideon Saar, pour évoquer la guerre à Gaza.

Selon les services de Saar, l’ex-ministre a souligné que le Hamas devait être éliminé de la bande de Gaza, même en cas d’accord sur les otages.

Il a par ailleurs rappelé son opposition à la création d’un État palestinien, expliquant qu’une telle entité « donnerait très rapidement lieu à l’émergence d’un État du Hamas, ce qui constituerait une grave menace pour la sécurité d’Israël et une cause permanente d’instabilité dans la région ».

L’UNRWA dispose de liquidités « jusqu’à la fin du mois d’août », selon son chef

L’Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) dispose de l’argent nécessaire pour ses opérations « jusqu’à la fin du mois d’août », a déclaré son patron, Philippe Lazzarini.

L’UNRWA, qui joue un rôle crucial dans l’aide à la population dans la bande de Gaza, s’était vu couper une partie importante de ses financements après qu’Israël avait accusé au moins douze de ses 13 000 employés à Gaza d’avoir participé à l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre.

Le Hamas confirme la mort de la sœur de Haniyeh dans une frappe à Gaza City

Des hommes fouillent les décombres de la maison de la sœur d'Ismail Haniyeh, le chef du bureau politique du Hamas basé à Doha, frappée par une attaque israélienne dans le camp de Shati, à Gaza City, le 25 juin 2024. (Crédit : Omar Al-Qattaa/AFP)
Des hommes fouillent les décombres de la maison de la sœur d'Ismail Haniyeh, le chef du bureau politique du Hamas basé à Doha, frappée par une attaque israélienne dans le camp de Shati, à Gaza City, le 25 juin 2024. (Crédit : Omar Al-Qattaa/AFP)

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a confirmé dans un communiqué que la sœur du dirigeant Ismail Haniyeh avait été tuée lors d’un raid aérien dans le camp de Shati, à Gaza City.

L’armée israélienne a indiqué plus tôt dans la journée que des avions de chasse avaient frappé deux bâtiments à Shati et dans le quartier Daraj de Gaza City, lesquels seraient utilisés par le Hamas. Parmi les victimes se trouvaient des terroristes qui avaient participé au massacre du 7 octobre et étaient impliqués dans la prise d’otages, selon l’armée.

Le Hamas a déclaré qu’au moins 10 personnes, dont la sœur de Haniyeh, avaient été tuées lors de l’attaque du camp de Shati, et que huit membres d’une même famille avaient été tués lors de l’attaque de Daraj, qui visait deux écoles, dont l’une était gérée par l’UNRWA.

Le groupe terroriste a fait savoir qu’il tenait « l’administration du Président américain Joe Biden pour responsable de la poursuite de la guerre » et a appelé « la communauté arabe et islamique et les peuples libres du monde à intensifier leur mobilisation à tous les niveaux et à accroître la pression pour mettre fin à l’agression ».

Tsahal a indiqué dans son communiqué avoir effectué une surveillance aérienne, utilisé des « munitions de précision » et employé d’autres renseignements pour minimiser les dommages causés aux civils lors des frappes, et que « l’organisation terroriste du Hamas enfreignait en permanence le droit international en utilisant systématiquement des structures civiles et en se servant de la population civile comme bouclier humain dans le cadre de ses activités terroristes contre Israël ».

Los Angeles : Des activistes pro-israéliens protestent contre les violences survenues à un rassemblement pro-palestinien près d’une synagogue

Eldar Avital, 12 ans, à gauche, rejoint des manifestants pro-israéliens pour condamner une manifestation violente qui a eu lieu, le week-end dernier, aux abords de la synagogue Adas Torah alors que les membres de la communauté juive se rassemblent au Centre Simon Wiesenthal à Los Angeles, le 24 juin 2024. (Crédit :  AP Photo/Damian Dovarganes)
Eldar Avital, 12 ans, à gauche, rejoint des manifestants pro-israéliens pour condamner une manifestation violente qui a eu lieu, le week-end dernier, aux abords de la synagogue Adas Torah alors que les membres de la communauté juive se rassemblent au Centre Simon Wiesenthal à Los Angeles, le 24 juin 2024. (Crédit : AP Photo/Damian Dovarganes)

Des activistes pro-israéliens se sont regroupés devant le Centre Simon Wiesenthal de Los Angeles dans la journée de lundi pour dénoncer contre un mouvement de protestation pro-palestinien qui avait été organisé aux abords d’une synagogue, ce week-end, et qui avait dégénéré en affrontements violents entre les anti-israéliens et les soutiens de l’État juif qui contre-manifestaient.

Des dizaines de personnes ont brandi des drapeaux israéliens, portant des tee-shirts où était écrit « Va en paix ».

Le président américain Joe Biden a critiqué avec force la manifestation pro-palestinienne violente, hier, écrivant sur X qu’il était « horrifié par les scènes qui ont été observées aux abords de la synagogue Adas Torah de Los Angeles. Intimider les fidèles juifs est dangereux, inimaginable, antisémite et n’est pas américain ».

A Gaza City, des frappes nocturnes ont visé des terroristes qui avaient pris part au massacre du 7 octobre et détenu des otages

Photo d'illustration : Des Palestiniens inspectent les dégâts près d'un bâtiment détruit pendant un bombardement israélien dans le camp de réfugiés d'al-Shati, à Gaza City, le 22 juin 2024. (Crédit : Omar al-Qattaa/AFP)
Photo d'illustration : Des Palestiniens inspectent les dégâts près d'un bâtiment détruit pendant un bombardement israélien dans le camp de réfugiés d'al-Shati, à Gaza City, le 22 juin 2024. (Crédit : Omar al-Qattaa/AFP)

Des terroristes du Hamas qui avaient participé au massacre du 7 octobre sur le sol israélien et qui avaient aidé à conserver des otages en captivité ont été pris pour cible lors de frappes aériennes qui ont eu lieu à Gaza City dans la nuit de lundi à mardi, a fait savoir l’armée.

Tsahal a précisé que les avions de chasse avaient bombardé deux bâtiments situés dans le camp d’al-Shati et dans le quartier Daraj, à Gaza City – des bâtiments qui, ont précisé les militaires, étaient utilisés par le Hamas. Des terroristes y avaient établi leur base dans les locaux d’une école.

« Les terroristes avaient été impliqués dans la planification d’un grand nombre d’attentats contre Israël et certains d’entre eux avaient aidé à détenir des otages et ils avaient pris part au massacre du 7 octobre », selon l’armée israélienne.

Elle a dit avoir mené des opérations de surveillance aérienne, utilisé des « munitions de précision » et employé d’autres systèmes de renseignement pour minimiser au maximum les atteintes aux civils lors de ces attaques.

Au moins dix Palestiniens auraient été tués dans la frappe qui a eu lieu à al-Shati et notamment une sœur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. A Daraj, au moins huit personnes auraient perdu la vie, selon les médias palestiniens de Gaza.

« L’organisation terroriste du Hamas viole de manière continue le droit international en exploitant systématiquement les structures civiles et en utilisant la population civile comme bouclier humain lors de ses activités terroristes contre Israël », a déclaré Tsahal dans un communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.