Affaire des sous-marins : la police arrête 6 personnes, dont des proches de Netanyahu
Rechercher

Affaire des sous-marins : la police arrête 6 personnes, dont des proches de Netanyahu

D’anciens hauts fonctionnaires ont été interrogés en tant que suspects pour une série de suspicions liées à l’achat de navires de guerre

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur l'INS Tanin, sous-marin construit par la firme allemande ThyssenKrupp, à son arrivée en Israël, le 23 septembre 2014. (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur l'INS Tanin, sous-marin construit par la firme allemande ThyssenKrupp, à son arrivée en Israël, le 23 septembre 2014. (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)

La police a arrêté dimanche matin six personnes, dont plusieurs anciens hauts fonctionnaires ; pour les interroger. Ils sont soupçonnés de corruption dans le cadre d’un achat potentiellement frauduleux de navires de guerre à l’Allemagne.

Les suspects ont été interrogés dans le cadre de l’enquête sur l’ « Affaire 3 000 », dite « affaire des sous-marins », dans laquelle David Shimron, avocat personnel du Premier ministre Benjamin Netanyahu, est soupçonné d’avoir tenté d’influencer un accord à plusieurs milliards de shekels en faveur du constructeur naval allemand ThyssenKrupp, qu’il représentait en Israël.

Les six individus ont été interrogés en tant que suspect pour des suspicions de fraude, de corruption, d’évasion fiscale et de blanchiment d’argent, ont annoncé dans un communiqué commun la police israélienne et l’Autorité fiscale.

« Au moment des évènements en question, certains des suspects étaient des fonctionnaires et certains travaillaient dans le secteur privé », pouvait-on lire dans le communiqué.

Une source proche de l’enquête, qui a demandé à rester anonyme, a dit au Times of Israël que certains des suspects étaient des proches du Premier ministre. Les médias israéliens ont supposé que Shimron pourrait être l’un des suspects.

David Shimron, l'avocat personnel du Premier ministre Benjamin Netanyahu, pendant une conférence de presse du Likud à Tel Aviv, en février 2015. (Crédit : Flash90)
David Shimron, l’avocat personnel du Premier ministre Benjamin Netanyahu, pendant une conférence de presse du Likud à Tel Aviv, en février 2015. (Crédit : Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...