Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Anti-Israël, Merah, Hamas : 3 policiers parisiens menacés d’exclusion

Motifs : des messages très hostiles visant Israël, soutien au Hamas ou encore des propos jugés ambigus sur Mohamed Merah et le commando du Bataclan

Christophe Castaner, le 24 mai 2017. (Crédit : Stéphane de Sakutin/AFP)
Christophe Castaner, le 24 mai 2017. (Crédit : Stéphane de Sakutin/AFP)

Trois gardiens de la paix soupçonnés de radicalisation islamiste ont fait l’objet d’une demande de révocation ou d’exclusion à l’issue d’un conseil de discipline à la préfecture de police de Paris (PP), a-t-on appris de sources concordantes mercredi.

Cette policière et deux gardiens de la paix stagiaires avaient été suspendus par le ministre de l’Intérieur après l’attaque de la préfecture de police de Paris au cours de laquelle un agent soupçonné de radicalisation avait tué quatre fonctionnaires le 3 octobre.

Le conseil de discipline a demandé mercredi la « révocation » de la première et l’“exclusion” des deux autres stagiaires. Il revient désormais à la direction générale de la police nationale (DGPN) de se prononcer.

Selon des sources proches du dossier, la gardienne de la paix âgée de 39 ans était suspendue depuis le 12 novembre mais les faits qui lui sont reprochés sont plus anciens.

L’administration lui reproche notamment la publication sur son compte Facebook de messages très hostiles visant Israël, les Etats-Unis et la France en 2014 et 2015.

A cette époque, toujours sur le réseau social, elle aurait également affiché son soutien au groupe terroriste palestinien du Hamas et à une manifestation pro-palestinienne pourtant interdite par la PP. En 2015, elle avait fait l’objet d’un rappel à la loi par la justice.

Agé de 33 ans, l’un des deux gardiens de la paix stagiaires a été renvoyé devant le conseil de discipline après des propos tenus pendant sa formation et jugés ambigus sur Mohamed Merah, qui a tué Imad Ibn Ziaten, Abel Chennouf, Mohamed Legouad, Gabriel Sandler, Aryeh Sandler, Myriam Monsonégo et Jonathan Sandler et le commando du Bataclan qui a fait 131 morts et 413 blessés. Sur ce dernier point, il aurait fait part de son respect pour les assaillants sans pour autant cautionner leurs actes.

Le second gardien de la paix stagiaire, âgé de 26 ans, suspendu le 6 janvier, s’est vu entre autres reprocher des canulars morbides auprès d’autres collègues, tels que des simulacres d’égorgement.

Selon des témoignages de camarades, il aurait également tenu des propos hostiles envers les militaires français et américains, ce qu’il conteste. Il a également montré une vidéo de propagande jihadiste à l’un de ses camarades.

Selon Christophe Castaner, les services de police étudient au total « 106 cas » de policiers suspectés de radicalisation depuis la tuerie de la PP.

« Cela ne veut pas dire qu’ils sont radicalisés », a précisé le ministre.

Mercredi, Eric Ciotti, président de la commission d’enquête parlementaire sur l’attaque de la préfecture, a dénoncé une « faillite collective ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.