Après l’attentat d’Ofra, Netanyahu promet de ne jamais évacuer les implantations
Rechercher

Après l’attentat d’Ofra, Netanyahu promet de ne jamais évacuer les implantations

Le Premier ministre a inauguré un nouvel échangeur dans le centre de la Cisjordanie, en déclarant qu'Israël continuera à relier les implantations à Israël

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (3e à partir de la droite) coupe le ruban lors de la cérémonie d'inauguration d'un nouvel échangeur pour l'implantation de Adam, dans le centre de la Cisjordanie le 11 décembre 2018. (Jacob Magid/Times of Israel)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (3e à partir de la droite) coupe le ruban lors de la cérémonie d'inauguration d'un nouvel échangeur pour l'implantation de Adam, dans le centre de la Cisjordanie le 11 décembre 2018. (Jacob Magid/Times of Israel)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis mardi de continuer à développer les implantations israéliennes en réponse au terrorisme palestinien, comme ce fut le cas lors de la fusillade en voiture qui a eu lieu aux abords de Ofra, en début de semaine.

S’exprimant lors de l’inauguration d’un nouvel échangeur desservant l’implantation d’Adam dans le centre de la Cisjordanie, Netanyahu a déclaré : « Nos ennemis veulent nous déraciner d’ici, mais… tant que je serai Premier Ministre d’Israël, pas un juif ne sera expulsé de chez lui ».

« Non seulement les Juifs ne seront pas expulsés de leurs maisons, mais nous en construirons et en ajouterons d’autres », a-t-il ajouté.

Tout au long du mandat de Netanyahu, un certain nombre de maisons et d’avant-postes israéliens illégaux ont été évacués, dont les 15 maisons les plus récentes à Netiv Haavot en juin dernier, précédées par neuf maisons dans l’implantation Ofra et 42 à Amona en 2017.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prend la parole lors de l’inauguration d’un nouvel échangeur desservant l’implantation Adam, dans le centre de la Cisjordanie, le 11 décembre 2018. (Jacob Magid/Times of Israel)

Toutefois, le Premier ministre a déclaré qu’Israël allait démontrer que le désir de ses ennemis de déraciner la présence juive en Cisjordanie « se heurtera à un mur impénétrable ».

« C’est pourquoi nous sommes ici aujourd’hui », a poursuivi M. Netanyahu, faisant allusion au nouvel échangeur.

Le projet routier de 60 millions de shekels (14 millions d’euros) a consisté en la construction d’un tunnel souterrain sous l’échangeur Adam, destiné à désengorger la circulation des usagers se déplaçant entre les implantations du centre de la Cisjordanie et Jérusalem.

« Ce ne sont pas des tunnels terroristes comme ceux du Hamas et du Hezbollah… mais plutôt des tunnels de vie », a ajouté Netanyahu.

Il s’est engagé à poursuivre la liaison entre les localités israéliennes au-delà de la Ligne verte et Israël proprement dit dans le cadre de divers projets de construction.

« Les plus grands drames de l’histoire de notre peuple et de l’humanité se sont produits ici, en ce lieu, et c’est pourquoi nous lierons notre passé à notre avenir », a-t-il dit.

Netanyahu semblait détendu, vêtu d’un jean noir ample, s’appuyant sur le pupitre et interrogeant les quelque 200 invités sur leur connaissance des différents sites historiques au-delà de la Ligne verte.

Le Premier ministre a été chaleureusement accueilli lors de la cérémonie par une foule qui comprenait le ministre des Transports Yisraël Katz, le maire de Jérusalem Moshe Lion et divers présidents des conseils municipaux de Cisjordanie.

Le ministre des Transports, Yisraël Katz, prend la parole lors de l’inauguration d’un nouvel échangeur desservant l’implantation d’Adam, dans le centre de la Cisjordanie, le 11 décembre 2018. (Jacob Magid/Times of Israel)

M. Katz, qui a également été salué pour sa contribution à l’avancement du projet, a déclaré au public qu’Israël doublerait le nombre de résidents d’implantations d’ici 2030.

Actuellement, environ 450 000 Israéliens vivent en Cisjordanie.

« Le ministère des Transports investit des millions de shekels dans le développement de routes en Judée et en Samarie (Cisjordanie) qui garantissent à la fois la sécurité et la protection des habitants de la région », a expliqué le ministre des Transports.

Le président du Conseil régional de Binyamin, Yisrael Gantz, a remercié Netanyahu et Katz pour avoir « déclaré que la Judée et Samarie font partie intégrante d’Israël ».

Il a également demandé aux responsables politiques de se concentrer sur l’amélioration de la principale artère nord-sud de Cisjordanie, la Route 60, qui est souvent encombrée par la circulation en raison de ses routes à deux voies et étroites.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...