Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Brooklyn : Inculpation d’un homme ayant foncé en voiture sur des haredim

Le suspect est accusé de dix délits, dont une tentative de meurtre ; un autre homme est inculpé d'insultes antisémites à l'encontre d'un couple l'ayant photographié retirant des affiches d'otages

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Illustration : Des véhicules de la police de New York dans un quartier religieux de Brooklyn, le 6 novembre 2022. (Crédit : Luke Tress)
Illustration : Des véhicules de la police de New York dans un quartier religieux de Brooklyn, le 6 novembre 2022. (Crédit : Luke Tress)

New York Jewish Week via JTA – Un homme a été arrêté pour crimes de haine après avoir foncé avec sa voiture sur des Juifs orthodoxes à Brooklyn mercredi.

L’incident de Canarsie s’est produit alors que l’antisémitisme a augmenté dans la ville de New York, et a suscité la condamnation du maire Eric Adams et de la gouverneure Kathy Hochul.

Une vidéo publiée par Flatbush Shomrim, un groupe de veille du quartier juif, montre la berline blanche montant sur un trottoir et roulant sur une cour en terre battue en direction de plusieurs hommes juifs orthodoxes, qui s’écartent en se précipitant. Un deuxième extrait de la vidéo montre le véhicule s’arrêter de manière brutale juste à côté de plusieurs hommes juifs sur le trottoir.

Flatbush Shomrim a indiqué dans un message sur les réseaux sociaux que l’homme avait proféré des insultes antisémites au cours de l’attaque.

Un porte-parole de la police de New York (NYPD) a déclaré au New York Jewish Week que le suspect s’appelait Asghar Ali et qu’il avait été inculpé de plus de dix infractions, dont une tentative de meurtre dans le cadre d’un crime de haine.

Hochul a indiqué que la police de l’État de New York coordonne son action avec la NYPD pour enquêter sur cette agression.

« Les crimes de haine n’ont pas leur place à New York et seront poursuivis avec toute la rigueur de la loi », a-t-elle déclaré sur X.

Adams a déclaré que le suspect semblait « avoir été émotionnellement perturbé » et qu’il avait été rapidement arrêté, et que l’incident faisait l’objet d’une enquête en tant que crime de haine présumé.

« Il n’y a pas de place pour la haine dans la ville, et le Département de la police va réagir en conséquence », a déclaré le maire lors d’une interview accordée mercredi à la station de radio 92.3 FM.

La Fédération de New York-UJA a remercié la NYPD et le bureau du procureur pour leur gestion de l’incident.

Le maire de New York, Eric Adams, s’exprimant lors d’une conférence de presse à l’hôtel de ville, à New York, le 12 décembre 2023. (Crédit : Peter K. Afriyie/AP)

« Toutes les mesures doivent être prises pour préserver la sécurité et le bien-être de notre communauté », a déclaré l’UJA sur X.

Selon les données préliminaires de la police, au moins 285 actes antisémites ont été signalés à la police depuis le début du mois d’octobre, soit bien plus que les 153 recensés au cours de la même période l’année dernière. Les groupes de sécurité juifs affirment que de nombreuses agressions ne sont probablement pas signalées.

Avant le 7 octobre et depuis, les Juifs ont toujours été la cible d’un plus grand nombre de crimes de haine que tout autre groupe dans la ville de New York. Entre le début du mois d’octobre et la fin du mois de mars, les Juifs ont été victimes de 62 % de tous les crimes haineux, selon les données de la NYPD.

Ces dernières années ont été marquées par des vagues de harcèlement de rue et d’agressions contre les Juifs orthodoxes à Brooklyn. Selon l’audit des actes antisémites réalisé par l’Anti-Defamation League (ADL) l’année dernière, les Juifs « visiblement orthodoxes » ont été la cible de 31 des 51 agressions antisémites recensées par l’ADL dans la ville de New York.

Dans une affaire distincte, le procureur de Manhattan, Alvin Bragg, a annoncé mardi un acte d’accusation pour crimes de haine à l’encontre de Skiboky Stora, 40 ans, pour des agressions contre des Juifs et d’autres personnes.

En novembre, selon l’acte d’accusation, un couple juif promenait ses chiens sur Union Square, dans le centre de Manhattan, lorsqu’il a vu Stora déchirer des affiches d’otages israéliens détenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza. Le couple a pris une photo de Stora, qui les a ensuite suivis en criant des propos antisémites, dont « Mourrez, Juifs, mourrez ! ».

En outre, depuis le mois d’octobre, selon le bureau de Bragg, Stora a harcelé ou agressé plusieurs personnes non juives tout en faisant des remarques discriminatoires. Stora a été inculpé d’agression au troisième degré en tant que crime de haine, de harcèlement au troisième degré en tant que crime de haine et de harcèlement aggravé, a indiqué le bureau de Bragg dans un communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.