Chef de Tsahal: L’Iran est désormais le « pays le plus dangereux » du Moyen-Orient
Rechercher

Chef de Tsahal: L’Iran est désormais le « pays le plus dangereux » du Moyen-Orient

Outre le nucléaire, Aviv Kohavi affirme que les armes conventionnelles de Téhéran constituent aussi une menace et sont à l'origine de diverses tentatives terroristes contre Israël

Le chef d'état-major de l'armée israélienne, Aviv Kohavi, s'exprime lors d'une cérémonie au siège de l'armée à la Kirya, à Tel Aviv, le 18 juin 2020. (Armée israélienne)
Le chef d'état-major de l'armée israélienne, Aviv Kohavi, s'exprime lors d'une cérémonie au siège de l'armée à la Kirya, à Tel Aviv, le 18 juin 2020. (Armée israélienne)

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, Aviv Kohavi, a déclaré dimanche que l’Iran est désormais le pays le plus dangereux du Moyen-Orient, non seulement en raison de son programme nucléaire, mais aussi de ses armes conventionnelles et de son soutien aux activités terroristes contre Israël.

Kohavi a averti que l’influence de l’Iran s’étend au premier des trois cercles de menaces contre Israël, le premier étant les petits groupes terroristes aux frontières d’Israël, comme le Hamas ; le deuxième étant les menaces plus importantes, comme l’armée syrienne et le Hezbollah ; et le troisième étant les pays qui ne partagent pas de frontière avec Israël, comme l’Iran et l’Irak.

« L’Iran est devenu le pays le plus dangereux du Moyen-Orient », a déclaré M. Kohavi lors d’une cérémonie de nomination d’un nouveau chef de la direction de la planification de Tsahal, qui s’est tenue au quartier général de l’armée à Tel Aviv.

« Il est vrai qu’il se situe dans le troisième cercle, mais il est plus influent dans les premier et deuxième cercles », a déclaré M. Kohavi. « Il a fait des progrès considérables dans son programme nucléaire, mais la menace nucléaire n’est plus la seule. »

« L’Iran détient également des armes conventionnelles », a-t-il poursuivi. « Il soutient et finance nos ennemis du premier cercle et principalement le Hezbollah, il influence et soutient le Hamas et le Jihad islamique, et il est à l’origine de tentatives d’actions terroristes contre Israël dans des dimensions et des domaines variés, proches et lointains ».

Le chef d’état-major de Tsahal Aviv Kohavi, (à gauche), le Major Général Tal Kalman (au centre) et le Major Général Amir Abulafia (à droite) lors d’une cérémonie à la base militaire Rabin, le 20 juin 2020. (Armée israélienne)

Lors de la cérémonie, le major général Amir Abulafia a quitté le poste qu’il occupait depuis trois ans à la tête de la direction de la planification.

Le major général Tomer Bar, prendra le commandement de la nouvelle direction de la planification de Tsahal, qui a été rebaptisée ‘direction de la conception des forces’ et qui est chargée de superviser le développement de nouvelles techniques de combat et d’armement, en particulier dans les domaines de la tactique et des techniques qui nécessitent une coopération entre les différentes branches de l’armée.

En outre, l’ancien pilote de chasse, le général Tal Kalman, est devenu le nouveau chef de la direction de la stratégie et du troisième cercle, un poste entièrement nouveau au sein de l’état-major général, qui se concentrera principalement sur la lutte d’Israël contre l’Iran.

La création de ces postes, ainsi que d’autres changements dans la structure de l’armée israélienne, fait partie du plan pluriannuel « Momentum » de l’armée.

« La réalité de ces dernières années a beaucoup changé – l’environnement mondial et régional est très dynamique », a déclaré M. Kalman. « Face à ces défis, Tsahal doit opérer dans des domaines et des dimensions très variés. »

« En utilisant correctement la technologie, nous démasquerons l’ennemi caché et, avec une forte létalité et en recourant aux domaines multilatéraux, nous réaliserons ce que l’on attend de nous, en créant des multiplicateurs de force sur le champ de bataille et en obtenant une victoire rapide dans chaque arène et en faisant face à toute menace », a déclaré M. Bar.

Le major général Tomer Bar lors d’une cérémonie à la base militaire Rabin, le 20 juin 2020. (Armée israélienne)

Selon Kohavi, tout comme il y a un général de division dont la mission principale est de superviser la lutte contre le Hezbollah – le chef du Commandement nord, le général Amir Baram – et un autre pour contrer le Hamas – le chef du Commandement sud, le général Herzi Halevi – il devrait y avoir un général de division responsable de l’Iran.

« Nous voulons que quelqu’un se réveille chaque matin et qu’il place l’Iran au sommet de toutes ses joies », a déclaré Hidai Zilberman, porte-parole de Tsahal, aux journalistes au début de l’année, en se référant à un verset du Psaume 137 concernant l’importance de Jérusalem.

La division de Kalman est responsable de la lutte contre l’Iran et les autres pays du « troisième cercle » uniquement, et non contre les groupes terroristes comme le Hezbollah, qui resteront du ressort du Commandement nord de l’armée israélienne.

La nouvelle direction de la conception des forces travaillera au développement de nouvelles techniques de combat utilisant des aspects de toutes les composantes de l’armée. Elle est censée compléter le système actuel, dans lequel chaque branche de Tsahal est responsable du développement et de la mise en œuvre de ses propres tactiques – ce qui permet d’utiliser des techniques qui font appel à la fois à la puissance aérienne et aux forces terrestres, par exemple.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...