Rechercher

Chevron et ses partenaires prêts à augmenter la production de gaz du gisement Tamar

Ces entreprises investiront 673 M de $ pour augmenter la production de gaz et répondre à la demande croissante, en Israël comme dans les pays voisins

Illustration : Le gisement gazier Tamar (Crédit : NewMed Energy/Delek Drilling)
Illustration : Le gisement gazier Tamar (Crédit : NewMed Energy/Delek Drilling)

Le géant américain Chevron et ses partenaires chargés de l’exploitation du gisement gazier Tamar, situé au large des côtes israéliennes en Méditerranée, ont annoncé jeudi l’approbation d’une décision finale d’investissement (FID), nécessaire à la première phase d’expansion de la production, afin de répondre à une demande intérieure croissante et stimuler les exportations vers l’Egypte.

Dans le cadre de cette FID, les partenaires du gisement de Tamar, située à environ 90 kilomètres à l’ouest de Haïfa, devraient investir quelque 673 millions de dollars pour augmenter la production de gaz.

Chevron a fourni des détails sur le plan en deux étapes destiné à porter la production à environ 1,6 milliard de pieds cubes (BCF) de gaz, pour répondre aux besoins énergétiques d’Israël et exporter du gaz vers l’Égypte et les pays voisins.

Chevron exploite le gisement dont il détient une participation à hauteur de 25 %.

Ses partenaires sont Isramco, qui détient 28,75 % des droits dans Tamar, Mubadala Energy d’Abou Dhabi, avec 22 %, Tamar Petroleum, 16,75 %, Dor Gas, 4 % et Everest, 3,5 %.

Dans la première phase du projet d’expansion, un gazoduc de 150 kilomètres sera posé entre le gisement et la plate-forme. Les ajustements devraient permettre d’absorber une production quotidienne de l’ordre de 1,2 milliard de pieds cubes de gaz naturel, en hausse par rapport à une production actuelle de 1,1 milliard de pieds cubes. Les travaux de la première phase devraient s’achever début 2025.

« La réalisation d’une FID pour la première phase de l’expansion du gisement reflète l’engagement de Chevron à soutenir la stratégie de l’État d’Israël pour développer ses ressources énergétiques au profit des marchés nationaux et régionaux du gaz naturel », a déclaré Jeff Ewing, directeur général de l’unité commerciale Méditerranée orientale de Chevron.

La deuxième étape de l’expansion sera sécurisée par un nouvel accord de vente de gaz avec le client existant de Tamar en Egypte et soutenue par des accords de transport pour permettre de meilleures conditions de transport du gaz entre Israël et l’Egypte, a déclaré Chevron.

« Une fois terminé, ce projet nous permettra de répondre à la demande intérieure croissante d’Israël, d’augmenter les livraisons de gaz naturel aux pays voisins et d’approvisionner le monde, dont le besoin en énergie abordable, fiable et toujours plus propre, continue de croître », a ajouté Ewing.

La décision d’investissement sur la deuxième phase du projet d’expansion sera soumise à approbation dans les conditions habituelles, notamment en ce qui concerne la délivrance d’un permis d’exportation par le ministère israélien de l’Energie, a précisé Chevron.

L’achèvement de la deuxième étape de l’expansion de la production de gaz naturel est prévu au second semestre de 2025.

En juin dernier, Chevron a signé un protocole d’accord avec l’entreprise publique Egyptian Gas Holding Company (EGAS) pour étudier de possibles coopérations en matière de transport, d’importation, de liquéfaction et d’exportation de gaz naturel de la Méditerranée orientale vers l’Égypte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.