Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Conversations avec… Anne Sinclair, le 8 septembre à Tel Aviv

Journaliste, présentatrice télé et femme d’affaires, Anne Sinclair s'exprimera seule sur scène au musée d’Art de Tel Aviv

La journaliste française Anne Sinclair, petite-fille du légendaire vendeur d’œuvres d'art français Paul Rosenberg (1881-1959), au vernissage de l'exposition sur sa vie, "21 rue de la Boétie" au musée de la Boverie à Liège, en Belgique, le 21 septembre 2016. (Crédit : John Thys/AFP)
La journaliste française Anne Sinclair, petite-fille du légendaire vendeur d’œuvres d'art français Paul Rosenberg (1881-1959), au vernissage de l'exposition sur sa vie, "21 rue de la Boétie" au musée de la Boverie à Liège, en Belgique, le 21 septembre 2016. (Crédit : John Thys/AFP)

Journaliste, présentatrice télé, femme d’affaires et actuelle directrice éditoriale du site Huffingtonpost.fr, Anne Sinclair sera présente sur scène à Tel Aviv le 8 septembre prochain. L’évènement aura lieu au musée d’Art de la ville (Sderot Sha’ul HaMelech 27).

Seule, elle se confiera sur ses souvenirs, ses passions, et livrera anecdotes et confidences, elle qui a interviewé les plus grands de ce monde – et qui, grâce à sa carrière, a été faite chevalier de la Légion d’honneur en 2015.

Elle reviendra bien sûr sur ses jeunes années, quand elle voulait devenir danseuse classique ou chanteuse d’opéra, avant d’être passionnée par le journalisme dès ses 10 ans – dans une interview de 1988, elle confiait qu’elle écoutait chaque jour Europe 1 à la sortie du collège.

Dans une interview avec le Times of Israël, Anne Sinclair confie avoir été motivée par ce projet par ses producteurs, mais aussi car « cela faisait longtemps [qu’elle n’était] pas venue en Israël, et [qu’elle] aime venir respirer la température de ce pays et y voir [ses] amis ».

Mais aussi « parce que je me suis plongée récemment dans de vieilles émissions faites il y a longtemps maintenant, et je trouvais l’exercice intéressant. Et peut-être parce qu’ils [les producteurs] ont eu, pour me convaincre, un argument frappant : ils m’ont dit avoir assisté à un événement similaire intéressant avec… Al Pacino ! Et le parallèle a dû flatter mon orgueil ! Je plaisante bien sûr. »

Petite-fille du grand marchand d’art Paul Rosenberg – dont elle est l’une des héritières –, Anne Sinclair est née dans une famille juive de New York en 1948. Elle a grandi dans le Paris bourgeois de l’après-guerre.

« Il est hors de question de faire un cours magistral ex cathedra, mais de parler principalement à destination du grand public d’une carrière de journaliste qui a touché à tous les médias : audiovisuel principalement (radio d’abord, puis télévision), mais aussi presse écrite et presse sur Internet », explique-t-elle.

Elle prévoit de s’exprimer sur « les différences ou au contraire les similitudes du métier quel que soit le support », ainsi que sur « les chances et les dangers de la presse aujourd’hui avec les réseaux sociaux et les fake news et sur la place des femmes dans les médias, qui a beaucoup évolué en 35/40 ans ».

« Je pense qu’on évoquera des grands moments dans ma vie de femme de télé, où j’ai eu une chance folle d’approcher des personnages passionnants à des moments clés de la vie du monde : je pense à des personnalités étrangères à la France comme Gorbatchev au moment où l’empire soviétique se délitait, Bill et Hillary Clinton, Helmut Kohl, Hassan II, les présidents français Mitterrand, Chirac, Sarkozy, des écrivains ou intellectuels tels que Jorge Semprun ou Alain Finkielkraut, ou encore des personnalités du monde du cinéma ou de la chanson, comme Madonna, Paul McCartney, Johnny Hallyday, Alain Delon, Simone Signoret, Jean-Paul Belmondo, Charles Aznavour, etc… J’ai le souvenir de pas mal d’anecdotes à la fois sur eux et sur le moment où je les interrogeais. »

Anne Sinclair « dira peut-être également quelques mots de la politique française ou internationale, de la grave crise climatique et de l’inquiétude notamment des jeunes dans le monde entier. En revanche, sur la politique israélienne, la moindre des choses est que je sois silencieuse, car nous serons à deux semaines des élections et ce serait très inconvenant que je m’exprime. Enfin, peut être sera-t-il question de mon rapport au judaïsme qui est à la fois intense sur un plan culturel et modeste sur un plan religieux. Ou de ma famille sur laquelle j’ai été amenée à écrire, ou parler ».

L’évènement à Tel Aviv est organisé par l’agence événementielle Live Stage dans le cadre de son cycle « Conversations avec… ».

Les billets sont disponibles sur le site du producteur ou au 03 966 41 08, pour un tarif de 90 à 130 shekels (avec possibilité de souscrire à une assurance annulation).

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.