Rechercher

Des enfants découvrent une lampe à huile vieille de 2 000 ans durant une excursion

L'objet en argile a été découvert au kibboutz Parod ; son emplacement fournit de nouvelles informations sur la taille de l'ancienne communauté juive qui y vivait

Les élèves de CM1 Alon Cohen, Liam Atias et Rotem Levnat avec une lampe à huile ancienne qu'ils ont découverte au kibboutz Parod, décembre 2022. (Crédit : Autorité israélienne des antiquités)
Les élèves de CM1 Alon Cohen, Liam Atias et Rotem Levnat avec une lampe à huile ancienne qu'ils ont découverte au kibboutz Parod, décembre 2022. (Crédit : Autorité israélienne des antiquités)

Un groupe d’enfants a récemment trouvé une lampe à huile vieille de 2 000 ans au kibboutz Parod, dans le nord de la Galilée, ce qui a permis de mettre en lumière l’ancienne communauté juive qui vivait dans la région, a déclaré l’Autorité israélienne des antiquités dans un communiqué lundi.

Les élèves de CM1 – Alon Cohen, Liam Atias et Rotem Levnat – de l’école du kibboutz Nof Hagalil, ont fait cette découverte lors d’une excursion il y a une dizaine de jours.

Le trio a déclaré avoir remarqué quelque chose qui dépassait du sol, et a d’abord pensé qu’il s’agissait d’une pierre peu ordinaire.

Cependant, après l’avoir soigneusement retirée, ils ont réalisé qu’il s’agissait d’une lampe à huile entièrement fabriquée en argile.

Les étudiants ont apporté la lampe à leurs parents, qui ont informé l’Autorité israélienne des antiquités (IAA), qui a pu confirmer l’âge de l’objet, selon le communiqué.

La lampe est apparue à proximité d’un site où l’IAA effectue des fouilles en prévision de la construction d’un nouveau quartier dans le kibboutz.

L’archéologue de l’IAA, Haim Mamliya, a relevé combien le fait que la lampe ait été trouvée en dehors de la zone de fouilles était important.

« La découverte de la lampe peut nous donner un indice sur l’étendue des frontières du site antique », a-t-il déclaré. « Si les enfants n’avaient pas été là, nous ne le saurions pas. Il ne fait aucun doute que cette découverte apporte un éclairage nouveau et intéressant sur les fouilles. »

L’IAA a remis aux enfants et à leurs parents des prix du bon citoyen pour avoir rapporté l’objet ancien.

Les élèves de CM1 Alon Cohen, Liam Atias et Rotem Levnat avec les récompenses de bon citoyen qu’ils ont reçues après avoir trouvé une lampe à huile ancienne dans le kibboutz Parod, décembre 2022. (Crédit : Autorité israélienne des antiquités)

La directrice de l’éducation à l’IAA, Einat Ambar-Armon, a déclaré que la région de Parod était, dans les temps anciens, un grand village juif.

« La lampe qui a été découverte est une lampe typique de la présence juive au début de la période romaine », a déclaré Ambar-Armon. « Pour la plupart, les lampes de ce type sont sans décoration, contrairement aux lampes romaines de la même période. Il s’agit d’une découverte particulière. Il est assez rare de trouver une lampe entière comme celle-ci ».

Chaque année, les élèves de l’école Nof Hagalil participent à un projet de préservation du ruisseau Nahal Parod et de ses environs.

La directrice de l’école, Daniella Hazan, a déclaré que ce sont les connaissances acquises par les élèves dans le cadre de ce projet qui leur ont permis de remarquer que la lampe avait quelque chose d’inhabituel.

Elle a émis l’hypothèse que les vibrations causées par les travaux de construction à proximité ont pu mettre la lampe à nu.

Le directeur de l’Autorité israélienne des antiquités, Eli Eskosido, a suggéré que les pluies saisonnières ont contribué à la découverte de la lampe et a noté que la découverte a eu lieu quelques jours seulement avant la fête de Hanoukka, qui a commencé dimanche soir.

« Chaque année, grâce à la période des pluies qui tombent avant et autour de la fête de Hanoukka, nous observons des ‘miracles de Hanoukka’ et des surprises émergent des sols », a-t-il dit en référence à la thématique de la fête des Lumières, qui commémore le miracle d’une fiole d’huile trouvée dans le Temple juif à Jérusalem, dont le contenu, supposé suffire à un seul allumage rituel, a permis d’allumer la menorah pendant 8 jours.

Eskosido a déclaré que la lampe a été conservée dans les archives de l’État et qu’elle sera mise à la disposition des chercheurs du monde entier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.