Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Des œufs jetés sur les militants pro-démocratie devant le domicile de Moshe Gafni

La police a arrêté un homme à Bnei Brak pour avoir matraqué un policier en marge d'une manifestation anti-réforme qui a fait l'objet d'une contre-manifestation

La police repoussant les partisans du député Moshe Gafni (Yahadout HaTorah) lors d’une manifestation anti-réforme devant son domicile dans la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak, le 14 mars 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
La police repoussant les partisans du député Moshe Gafni (Yahadout HaTorah) lors d’une manifestation anti-réforme devant son domicile dans la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak, le 14 mars 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

Des échauffourées ont éclaté mardi lors d’une manifestation anti-réforme dans la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak lorsque des riverains ont lancé des objets sur les manifestants en les invectivant.

La petite manifestation a eu lieu à proximité du domicile du député Yahadout HaTorah, Moshe Gafni, l’un des principaux dirigeants de la coalition, dans le cadre de l’opposition au projet de refonte judiciaire.

Là où les manifestants agitaient des drapeaux israéliens, brandissaient des pancartes et jouaient du tambour, les contre-manifestants portaient une banderole sur laquelle on pouvait lire : « Les gauchistes sont des traîtres ».

« La gauche a délaissé le judaïsme », scandaient-ils, tout en jetant des œufs, des pétards et autres objets sur les manifestants.

La police a fait savoir qu’un suspect avait été interpellé pour avoir matraqué un agent, qui a pu recevoir des soins sur place.

Sur une vidéo, on voit un homme ultra-orthodoxe asperger de gaz poivré un policier, vêtu en civil, après s’être battu avec lui.

Des voies de circulation avaient été fermées dans le secteur en raison de la manifestation, ce à quoi les contre-manifestants ont réagi en bloquant la route 4 toute proche, une des principales autoroutes du pays.

Selon la police, les contre-manifestants, un groupe d’environ 200 personnes, ont jeté des poubelles et d’autres objets sur la route, avant d’être évacués par les forces de police.

« La faible participation à la manifestation de ce soir, en face de chez moi, prouve que les organisateurs de la manifestation ont perdu la bataille », a estimé Gafni sur Twitter.

« Même leur camp refuse les incitations à la violence et les perturbations occasionnées à des millions d’Israéliens. »

Il s’agissait manifestement de la toute première manifestation devant le domicile d’un député Yahadout HaTorah ou Shas.

Les opposants à la réforme ont organisé des manifestations devant le domicile de députés du Likud – le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu -, notamment mardi soir, lorsque plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées près du domicile du député Yuli Edelstein, à Herzliya.

Les partisans du député Yahadout HaTorah Moshe Gafni brandissent une banderole sur laquelle on peut lire « les gauchistes sont des traîtres », lors d’une manifestation anti-réforme devant son domicile dans la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak, le 14 mars 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

Les manifestations ont pris de l’ampleur ces 10 dernières semaines, lorsque le gouvernement a adopté une loi visant à accroître le pouvoir politique aux dépens du pouvoir judiciaire.

Des centaines de milliers d’Israéliens descendent dans la rue chaque samedi pour manifester et défendre la démocratie israélienne.

La coalition continue de balayer d’un revers de main les avertissements, chaque jour plus nombreux, d’économistes, juristes, diplomates et ex-hauts responsables de la sécurité sur les conséquences potentiellement désastreuses du projet pour la cohésion sociale, la sécurité, le statut international et l’économie d’Israël.

Les partisans de la réforme assurent vouloir « corriger » l’équilibre des pouvoirs entre les élus et un système judiciaire qu’ils jugent activiste.

Pour des critiques et les manifestants toujours plus nombreux, la réforme a pour but de mettre un terme à l’indépendance de la justice et de miner la démocratie, pour concentrer la quasi-totalité du pouvoir entre les mains de la majorité politique élue.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.