GB : Un éditeur renonce au livre d’un auteur espagnol accusé d’antisémitisme
Rechercher

GB : Un éditeur renonce au livre d’un auteur espagnol accusé d’antisémitisme

Le livre - qui arbore en couverture des tentacules de pieuvre - évoque les spéculations sur la "capacité d'intervention dans les décisions" globales de la famille Rothschild

La maison d'édition Penguin Random House UK a annoncé qu'elle n'imprimera plus le livre de Pedro Baños 'How They Rule the World: The 22 Secret Strategies of Global Power,", qui parle de la famille Rothschild  (Crédit : Sam Mellish/In Pictures via Getty Images via JTA)
La maison d'édition Penguin Random House UK a annoncé qu'elle n'imprimera plus le livre de Pedro Baños 'How They Rule the World: The 22 Secret Strategies of Global Power,", qui parle de la famille Rothschild (Crédit : Sam Mellish/In Pictures via Getty Images via JTA)

JTA — Un éditeur britannique majeur a annulé la publication du livre d’un auteur espagnol qui, selon les critiques de l’ouvrage, fait la promotion de théories du complot antisémites.

Penguin Random House UK a fait savoir jeudi que la maison d’édition n’imprimerait plus et ne livrerait plus le livre de Pedro Baños intitulé « How They Rule the World: The 22 Secret Strategies of Global Power » (« Comment ils gouvernent le monde : 22 stratégies secrètes du pouvoir mondial ») qui avait été publié au mois d’avril par Ebury, une filiale de Penguin.

Cette décision suit un réexamen externe du livre réclamé par Penguin, après qu’il a émergé que la traduction en anglais assurée par Ebury avait omis un chapitre apparaissant dans l’original espagnol et évoquant la famille Rothschild.

Jeremy Duns, un auteur britannique, avait soulevé cette incohérence sur Twitter, attirant également l’attention sur la couverture du livre qui arbore l’image de tentacules de pieuvre.

La famille Rothschild est au cœur d’innombrables théories du complot antisémites. Les pieuvres sont un élément banal de l’imagerie anti-juive, reprise notamment par les nazis.

L’édition espagnole se réfère aux « spéculations multiples sur la capacité [de la famille Rothschild] à intervenir dans les décisions déterminantes pour le monde ».

Penguin a tout d’abord pris la défense de l’ouvrage mais a finalement décidé de limiter sa publication après le réexamen réclamé par la maison d’édition – qui a été dirigé par un rabbin réformé britannique.

Cette réévaluation a déterminé que le texte espagnol « fait bien écho aux théories du complot juif », a-t-il été noté.

Environ 3 000 copies en anglais ont été imprimés et 500 vendues jusqu’à présent, selon le Guardian.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...