Rechercher

Gay Pride de Tel Aviv : Des dizaines de milliers de personnes attendues

Le défilé aura lieu cette année sur le boulevard Rokach, et non en centre-ville, en raison des travaux ; la circulation automobile est déconseillée et des routes seront fermées

Évènement d'ouverture du Mois de la fierté, à Tel Aviv, le 25 mai 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Évènement d'ouverture du Mois de la fierté, à Tel Aviv, le 25 mai 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Des dizaines de milliers d’Israéliens sont attendus, vendredi, à la Gay pride de Tel Aviv et la police invite les automobilistes à ne pas circuler en ville, sauf cas d’absolue nécessité.

Le défilé commencera à midi et devrait se terminer aux alentours de 19h.

Les participants défileront cette année le long du boulevard Rokach, dans le nord de la ville, et non dans le centre de Tel Aviv, comme de coutume. La modification d’itinéraire serait liée aux travaux de construction du métro.

Le défilé prendra le départ au Sportek du parc Yarkon et se poursuivra tout au long du boulevard Rokach jusqu’à la scène principale.

La police a indiqué que le tronçon du boulevard Rokach, entre les rues Sheetrit et Ibn Gabirol, serait fermé entre 5h30 et 19h et le carrefour Bnei Ephraim\KKL, bloqué de 5h30 à 18h. La route de Namir sera bloquée depuis le carrefour Glilot jusqu’à la rue Shlomo Goren de 5h30 à 14h30, et l’échangeur Rokach sera bloqué de 5h30 à 18h.

L’autoroute Ayalon (route 20) restera ouverte à la circulation tout au long de la journée.

Des milliers de personnes participent au défilé annuel de la Gay Pride à Tel Aviv, le 25 juin 2021. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

La police a averti que le stationnement serait interdit sur toute la longueur du défilé sur le boulevard Rokach, et conseille d’utiliser l’un des nombreux parkings de Tel Aviv et des villes avoisinantes.

Les participants au défilé sont invités à utiliser les transports en commun pour éviter les bouchons. À partir de 17h et toutes les 15 minutes, des bus spéciaux relieront le Boulevard Rokach à Givatayim, Ramat Hasharon et Holon.

Le ministre de la Sécurité publique, Omer Barlev, a déclaré que la police et la municipalité de Tel Aviv avaient pris des mesures pour assurer la pleine sécurité des participants.

« La Gay Pride de Tel Aviv, jour de fête pour la communauté LGBTQ+, est aussi le symbole du caractère unique, ouvert, de la ville. Israël est très respecté pour cela de par le monde », a déclaré Barlev jeudi, lors d’un point de situation. « La police israélienne et la ville de Tel Aviv ont fait en sorte de mettre sur pied un défilé parfait et sûr. »

« J’invite tous ceux qui sont intéressés à y prendre part. Votre sécurité est entre de bonnes mains. »

La Gay Pride de 2021 avait marqué le grand retour du « plus ambitieux défilé de cet ordre organisé depuis la pandémie », selon la ville, qui avait pour l’occasion attiré quelque 100 000 personnes.
Lors de ce défilé, la police avait procédé à l’interpellation d’une cinquantaine de suspects, dont certains auraient eu l’intention de s’en prendre aux fêtards.

La Gay Pride en Israël se déroule toujours avec une forte présence policière, particulièrement depuis 2015, lorsqu’un extrémiste ultra-orthodoxe avait poignardé à mort Shira Banki, 16 ans, lors du défilé à Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...