Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Iran: nouvelles sanctions de l’UE contre les Gardiens de la Révolution

Les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont inscrit sur leur liste noire "l'IRCG Cooperative Foundation", chargée des investissements au sein des Gardiens de la Révolution

Le siège de l'Union européenne à Bruxelles (Crédit : AP Photo/Virginia Mayo)
Le siège de l'Union européenne à Bruxelles (Crédit : AP Photo/Virginia Mayo)

L’Union européenne a renforcé lundi ses sanctions contre les Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique d’Iran, en raison de la répression des manifestations déclenchées par la mort de Mahsa Amini.

Les ministres des Affaire étrangères de l’UE ont inscrit sur leur liste noire « l’IRCG Cooperative Foundation », l’organe chargé des investissements au sein des Gardiens de la Révolution.

La sanction permet de geler les avoirs détenus par la fondation dans l’UE et de lui interdire tout financement.

L’UE a également sanctionné la « Student Basij Organisation (SBO) », branche de l’organisation Bassidj accusée de mener une répression violente sur les campus des universités.

Trois militaires et un magistrat, le procureur de Sirjan Moshen Nikvarz, considéré comme responsable de plusieurs arrestations d’avocats et de condamnations à mort, ont par ailleurs été interdits dans l’UE.

C’est la huitième salve de sanctions ciblées contre l’Iran décidée par les 27 depuis la mort le 16 septembre dernier de Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans, décédée après son arrestation par la police des moeurs pour infraction au code vestimentaire.

Les mesures restrictives européennes s’appliquent désormais à 217 personnes et 37 entités en Iran.

Créés en 1979 après la victoire de la révolution contre le pouvoir du Chah, les Gardiens (« Sepah-é Pasdaran » en persan) disposent de forces terrestres, navales et aériennes avec des effectifs évalués à plus de 120.000 hommes.

Les Gardiens supervisent le Bassidj (corps de volontaires islamistes), qui a été déployé face aux manifestations déclenchées par la mort de Mahsa Amini.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.