Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Israël bat Andorre (2-1) et améliore ses chances de participer à l’Euro 2024

Malgré un jeu bâclé, l'équipe nationale décroche la 3e place du groupe I, mais le match a été terni par des insultes racistes dirigées contre le milieu de terrain arabe Abu Fani

Le défenseur d'Andorre Max Llovera (R) marque l'attaquant israélien Shon Weissman alors qu'il s'apprête à passer le ballon lors du match de football du tour préliminaire du groupe I de l'UEFA Euro 2024 entre Israël et Andorre au stade Teddy de Jérusalem, le 19 juin 2023. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
Le défenseur d'Andorre Max Llovera (R) marque l'attaquant israélien Shon Weissman alors qu'il s'apprête à passer le ballon lors du match de football du tour préliminaire du groupe I de l'UEFA Euro 2024 entre Israël et Andorre au stade Teddy de Jérusalem, le 19 juin 2023. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Les chances d’Israël de se qualifier pour l’Euro 2024 ont été renforcées lundi par sa victoire 2-1 sur Andorre, qui figure en bas du classement.

La victoire a été obtenue malgré un jeu bâclé et plusieurs occasions manquées par Israël, ce qui a permis à Andorre de rester dans la compétition jusqu’à la fin.

Le match s’est déroulé à Jérusalem devant un public qui pourrait être sanctionné pour avoir proféré des insultes racistes à l’encontre d’un joueur arabo-israélien de l’équipe nationale.

Le défenseur Raz Shlomo a donné l’avantage à Israël à la 41e minute grâce à un tir de 25 mètres qui a traversé une mer de défenseurs et s’est envolé dans les filets en passant au-dessus du gardien andorran Iker Alvarez qui avait bondi pour tenter d’intercepter le ballon.

Mais Shlomo est vite passé du statut de héros à celui de zéro quelques minutes après la mi-temps, quand il a paresseusement envoyé le ballon vers le gardien israélien Omri Glazer, qui l’a dégagé de l’autre côté du terrain. Le joueur d’Andorre Albert Rosas, en pleine course, a réussi à récupérer la balle des Israéliens, léthargiques, et l’a envoyé par-dessus les jambes d’un Glazer glissant, dans les filets.

Israël a repris l’avantage à la 61e minute par un tir du milieu de terrain Manor Solomon, qui s’est retrouvé en bonne position à la suite d’un jeu de jambes astucieux passant à travers un groupe d’Andorrans.

Grâce à cette victoire, Israël, qui occupe la troisième place, demeure sur les talons de la Suisse et de la Roumanie, leaders du groupe I, pour les qualifications qui détermineront les équipes qui se disputeront le titre de champion d’Europe de football en Allemagne l’année prochaine. Israël a 7 points, la Suisse et la Roumanie ont respectivement 10 et 8 points après avoir fait match nul 2-2 devant un public lucernois médusé. Seules les deux premières équipes se qualifieront pour la phase finale.

Andorre occupe la dernière place avec un triplé de défaites et un match nul. L’équipe nationale d’Israël est désormais invaincue après cinq rencontres face à la petite principauté.

Le défenseur d’Andorre Moises San Nicolas et le milieu de terrain d’Israël Manor Solomon ont une altercation lors du match de football du tour préliminaire du groupe I de l’UEFA Euro 2024 entre Israël et Andorre au stade Teddy de Jérusalem, le 19 juin 2023. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Le match a eu lieu au Teddy Stadium de Jérusalem, où joue le Beitar Jerusalem, tristement connu pour son noyau de supporters radicaux racistes et d’extrême droite. L’équipe n’a jamais signé de joueur arabe, et les supporters ont protesté contre l’arrivée de musulmans dans l’équipe.

Pendant le match, les supporters ont hué le milieu de terrain israélien Mohammed Abu Fani, le traitant notamment de « terroriste », selon la presse. Le capitaine de l’équipe, Eli Dasa, a confié qu’Abu Fani était entré dans les vestiaires, bouleversé au point d’en pleurer.

« De mon point de vue, c’est une honte, je n’ai pas de mots », a déclaré Dasa à la presse. « C’est intolérable, en tant que joueur noir qui a également souffert du racisme, il n’y a pas de place pour cela. Nous aimons [Abu Fani], c’est l’une des figures les plus importantes du vestiaire et nous sommes tous avec lui. »

D’autres joueurs se sont également exprimés en faveur d’Abu Fani.

Des fans du Beitar Jérusalem prenant d’assaut le terrain du stade Sammy Ofer de Haïfa, le 23 mai 2023. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)

Les supporters du Beitar ont fait l’objet d’un examen minutieux le mois dernier lorsqu’ils ont pris d’assaut le terrain après la victoire de leur équipe en Coupe nationale, obligeant les autorités à annuler la cérémonie de remise des médailles et menaçant de priver l’équipe de son trophée.

Selon les règles de l’UEFA, les incidents racistes pendant les matchs doivent être sanctionnés en interdisant l’accès aux supporters de l’équipe.

Israël a connu un début difficile aux sélections pour l’Euro 2024 en mars, avec un match nul 1-1 contre le Kosovo (un but contre son camp de Dasa), suivi d’une défaite 3-0 contre la Suisse. La semaine dernière, l’équipe a battu la Biélorussie 2-1 en Hongrie. Le prochain match aura lieu en septembre.

Au début du mois, l’équipe de football des moins de 20 ans d’Israël a surpris le Brésil et le monde entier en terminant à la troisième place de sa toute première Coupe du monde des moins de 20 ans. Le succès de l’équipe a fait naître des espoirs pour l’avenir du football israélien après des décennies de médiocrité face à des clubs européens bourrés de talents.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.