Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Israël/Hamas : Le groupe socialiste d’Île-de-France suspend « temporairement » son travail avec les Insoumis

Plus tôt dans la journée la maire de Paris Anne Hidalgo avait appelé le PS à "mettre un terme à la mésalliance avec Jean-Luc Mélenchon qui n'a rien d'une union"

Jean-Luc Mélenchon, leader du parti La France Insoumise (LFI), à l'Assemblée nationale, à Paris, le 14 janvier 2020. (Crédit : Ludovic Marin / AFP)
Jean-Luc Mélenchon, leader du parti La France Insoumise (LFI), à l'Assemblée nationale, à Paris, le 14 janvier 2020. (Crédit : Ludovic Marin / AFP)

Le groupe socialiste (opposition) de la région Île-de-France a décidé « de suspendre temporairement (ses) travaux en commun » avec les Insoumis du fait de prises de positions jugées « inadmissibles » depuis l’attaque d’Israël par le Hamas, dans une lettre diffusée lundi sur X (anciennement Twitter).

Exprimant « colère, consternation et regret », le président du groupe des conseillers socialistes à la région, Jonathan Kienzlen, a déploré la prise de position de LFI qui selon lui « passe plus de temps à critiquer la politique mise en place par le gouvernement israélien qu’à condamner clairement les assassinats commis samedi par les terroristes du Hamas ».

« Considérer que la politique du gouvernement israélien actuel fait obstacle à la solution d’une paix durable ne peut constituer en rien une explication des massacres », a-t-il également souligné dans la lettre adressée à son homologue insoumis Vianney Orjebin.

« Qu’est-ce qui relie la situation au Proche-Orient au conseil régional d’Île-de-France ? », a réagi dans la foulée sur le même réseau social le député LFI et conseiller régional Paul Vannier, dénonçant « l’indignité politicienne des conseillers régionaux socialistes franciliens ».

Dans un communiqué transmis à la presse, le groupe insoumis a affirmé que cette décision « confirm(ait) la rupture engagée par le PS vis-à-vis de la Nupes », accusant les socialistes de prendre « pour prétexte la crise internationale au Proche-Orient ».

« La France insoumise réaffirme sa position constante (…) (de) dénonciation de tous les crimes de guerre », a précisé le communiqué.

Plus tôt dans la journée la maire de Paris Anne Hidalgo avait appelé sur X le PS à « mettre un terme à la mésalliance avec Jean-Luc Mélenchon qui n’a rien d’une union ».

« Ses positions contre Israël et son refus de condamner l’organisation terroriste Hamas sont insoutenables (…) Il ne peut y avoir d’espérance et de victoire dans le déshonneur », a-t-elle affirmé.

La Nupes, déjà fragilisée, voit ses dissensions internes exacerbées par la flambée de violences au Proche-Orient, les partenaires de la France insoumise, socialistes en tête, lui demandant des comptes sur les réactions de ses membres renvoyant dos à dos le Hamas et le gouvernement israélien.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.