La famille Goldin appelle à garder le corps du terroriste de Jénine
Rechercher

La famille Goldin appelle à garder le corps du terroriste de Jénine

Les parents de Hadar Goldin, tombé au combat, disent qu'il faut mettre la pression sur le Hamas pour garantir la restitution des dépouilles de leur fils et du soldat Oron Shaul

Leah, à gauche, et Simcha Goldin, parents de feu le soldat israélien Hadar Goldin lors d'une rencontre de commission de la Knesset le 1er février 2017 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Leah, à gauche, et Simcha Goldin, parents de feu le soldat israélien Hadar Goldin lors d'une rencontre de commission de la Knesset le 1er février 2017 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La famille d’un soldat tombé durant la guerre de Gaza en 2014 dont la dépouille est entre les mains du Hamas a appelé Israël à conserver le corps du terroriste tué lors d’un raid mené à Jénine jeudi, afin de mettre la pression sur le groupe terroriste en faveur de la restitution de leur fils.

Dans un courrier envoyé vendredi au Premier ministre Benjamin Netanyahu et au ministre de la Défense Avigdor Lieberman, les parents de Hadar Goldin ont expliqué que la rétention du corps ferait comprendre au au Hamas que sa détention de citoyens israéliens ne serait plus tolérée.

« Le Hamas n’agit pas conformément à la loi internationale et détient des soldats tombés sur le front de manière barbare et non-humanitaire », a écrit la famille.

« Ne pas rendre les corps des terroristes envoie le message clair aux responsables du Hamas que les politiques israéliennes ont changé et que les gestes humanitaires de notre part sont terminés jusqu’au retour de Hadar et d’Oron », a-t-elle ajouté, se référant au soldat tombé au combat Oron Shaul dont la dépouille est également détenue par le Hamas.

Le groupe terroriste basé à Gaza retiendrait également plusieurs citoyens israéliens entrés dans l’enclave côtière de leur propre gré.

Les soldats israéliens Oron Shaul (à gauche) et Hadar Goldin (Crédit : Flash90)

Lors de l’opération de jeudi à Jénine, les forces spéciales israéliennes ont tué un Palestinien et capturé deux autres hommes soupçonnés d’être à l’origine de la fusillade qui a tué le rabbin Raziel Shevach, le 9 janvier.

Tandis que le Palestinien qui a été tué a été dans un premier temps identifié comme étant le chef de la cellule terroriste, des responsables de la défense ont reconnu depuis que le chef de la cellule se serait en fait échappé durant les échanges de coups de feu.

Le ministère de la Santé palestinien a déclaré que le Palestinien mort durant l’opération était Ahmad Ismail Muhammad Jarrar.

Le ministre de la Défense Liberman a expliqué vendredi que les forces israéliennes de sécurité recherchaient le leader de la cellule, qui, a-t-il dit, vit comme « un chien traqué… plus pour longtemps ».

La missive écrite par la famille Goldin est arrivée après que le gouvernement, lundi, a indiqué que les membres du Hamas et leurs proches n’auront dorénavant plus l’autorisation de faire des visites humanitaires en Israël, en réponse à une requête écrite à la Haute cour de justice appelant l’Etat juif à exercer davantage de pressions sur le Hamas.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...