La police interrompt un événement du Fatah à Jérusalem-Est, 2 arrestations
Rechercher

La police interrompt un événement du Fatah à Jérusalem-Est, 2 arrestations

Les Palestiniens doivent se rendre aux urnes en mai, mais des responsables ont déclaré que le vote n’aurait pas lieu sans les Palestiniens de Jérusalem-Est

Un Palestinien vote lors des élections pour le mouvement du Fatah dans la région de Naplouse, à la périphérie de la ville de Naplouse en Cisjordanie, le 23 janvier 2021. (Nasser Ishtayeh/Flash90)
Un Palestinien vote lors des élections pour le mouvement du Fatah dans la région de Naplouse, à la périphérie de la ville de Naplouse en Cisjordanie, le 23 janvier 2021. (Nasser Ishtayeh/Flash90)

Dans un geste symbolique, la police israélienne a interrompu un événement du Fatah à l’hôtel Ambassador de Jérusalem-Est, plaçant au moins deux Palestiniens qui y étaient impliqués en détention afin de les interroger.

Les Palestiniens doivent se rendre aux urnes pour les élections parlementaires en mai, mais des responsables à Ramallah ont déclaré que le vote n’aurait pas lieu sans la participation des Palestiniens de Jérusalem-Est. Cependant, Israël réprime l’activité de l’Autorité palestinienne à l’intérieur de Jérusalem, la considérant comme une violation de sa souveraineté sur la capitale.

Les médias palestiniens ont identifié les détenus comme étant le secrétaire général du Fatah à Jérusalem Adel Abu Zneid, et le directeur de l’hôtel Ambassador Sami Abu Dayyeh.

« Nous ne confirmons ni n’infirmons cette identification », a déclaré un porte-parole de la police de Jérusalem, refusant d’expliquer pourquoi les deux Palestiniens avaient été placés en détention.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...