Israël en guerre - Jour 198

Rechercher

L’ancien député Yair Golan dément avoir appelé au meurtre de Sara Netanyahu

"C’est un piège. Il s'agit d'une tentative flagrante de Netanyahu de gagner l'empathie face à ses actions destructrices", a-t-il expliqué

L'ancien député Yair Golan lors d'une manifestation contre le gouvernement élu organisée par le Mouvement pour un gouvernement de qualité à Tel Aviv, le 17 décembre 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
L'ancien député Yair Golan lors d'une manifestation contre le gouvernement élu organisée par le Mouvement pour un gouvernement de qualité à Tel Aviv, le 17 décembre 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Yair Golan, ancien ministre adjoint du Meretz, nie avoir menacé de mort mercredi la femme du Premier ministre Benjamin Netanyahu alors qu’elle se trouvait dans un salon de coiffure où des manifestants étaient réunis à proximité à Tel Aviv.

« Je ne l’ai pas dit ! », a déclaré Golan, qui a confirmé qu’il était à la manifestation mercredi soir, a-t-il expliqué au Times of Israël peu de temps après que Sara Netanyahu a publié une vidéo affirmant que Golan avait appelé à son « meurtre ».

« C’est un piège. Il s’agit d’une tentative flagrante de Netanyahu de gagner l’empathie face à ses actions destructrices », a ajouté Golan.

L’épouse du Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est insurgée jeudi contre les manifestants qui avaient encerclé le salon de Tel Aviv où elle se faisait couper les cheveux la veille. La police a été appelée sur les lieux, et est restée sur place plusieurs heures – jusqu’à ce qu’elle en soit extraite.

L’incident est survenu lors d’une journée de manifestations de masse à travers le pays contre le gouvernement Netanyahu et ses projets de refonte du système judiciaire.

« Le terrible incident qui s’est produit hier aurait pu se terminer par un meurtre. Le temps est venu de mettre fin à l’anarchie », a-t-elle déclaré sur Instagram, faisant écho aux déclarations de son époux sur les manifestations.

« Le temps est venu pour les leaders de l’opposition de dénoncer la violence, l’anarchie et l’incitation », a ajouté Sara Netanyahu.

Elle a également remercié les forces de l’ordre, en nommant spécifiquement le ministre de la Sécurité nationale d’extrême-droite Itamar Ben Gvir et le chef de la police Kobi Shabtaï, pour leur « implication personnelle ».

Les manifestants avaient entouré le salon de coiffure situé sur le chic Kikar HaMedina en scandant des slogans contre le gouvernement.

« Le pays brûle et Sara se fait couper les cheveux », avaient-ils scandé.

Certains manifestants ont contesté l’affirmation selon laquelle l’épouse du Premier ministre avait réellement été en danger de mort. Les vidéos de la scène semblent montrer des manifestants restant à distance du salon de coiffure.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.